Luttes sociales

Hassan Issabhaï, élu vice-président étudiant de l’université

UNEF Réunion

Témoignages.re / 29 juin 2010

Le Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire (CEVU) a désormais un nouveau vice-président étudiant. Hassan Issabhaï, élu sur la liste de l’UNEF et associations étudiantes a présenté ses priorités hier.

Etudiant en master 2 Pro développement durable et aménagement du territoire, et en master 2 géographie, Hassan Issabhaï a été élu à la vice-présidence étudiante de l’Université le 22 avril dernier sur la liste UNEF (Union nationale des étudiants de France) et associations étudiantes. L’élection s’est jouée contre la Confédération Etudiante, à 14 voix pour l’UNEF contre 12. Hassan Issabhaï succède ainsi à Juan Prosper, dont le mandat d’un an prend fin cette semaine. L’UNEF Réunion a tenu à présenter hier celui qui est l’un des administrateurs du syndicat étudiant depuis quelques mois et désormais vice-président étudiant du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire.
Hassan Issabhaï a ainsi présenté ses priorités pour la mandature. La première consiste à « révolutionner la pédagogie pour la réussite de tous », rappelant ainsi qu’un étudiant sur deux échoue dès le premier cycle universitaire. L’UNEF va ainsi défendre un encadrement renforcé, par un plan de recrutement d’enseignants-chercheurs, de Biatoss, et l’augmentation du volume horaire. L’orientation des étudiants dès la première année universitaire doit être améliorée. Cela doit passer par la création d’un service public de l’orientation, la mise en place d’ateliers universitaires dans les établissements du secondaire, ou encore le travail en groupe en première année et non en amphithéâtre entier.
Autre chantier auquel l’UNEF veut s’attaquer : la question des rythmes scolaires. Le syndicat plaide pour une réorganisation des journées, des heures de cours réparties de façon plus optimales et efficaces dans la journée et dans le semestre, pour éviter par exemple la saturation des services de restauration.

Protéger l’insertion professionnelle

Le développement de la vie étudiante est une autre priorité. L’UNEF veut mettre à profit l’Espace de Vie Etudiante qui ouvrira ses portes à la rentrée prochaine au campus du Moufia. Ce lieu de détente et de bien-être devra aussi faire office de lieu de référence pour tous les étudiants pour s’informer, défendre leurs droits, et travailler.
L’UNEF défend également une vision de l’insertion professionnelle. « Notre île connaît le plus fort taux de chômage de France et d’Europe avec 50% des jeunes qui se retrouvent sans emploi et plus de 150.000 jeunes qui sortent du circuit universitaire sans qualification », souligne Claire Maillot, président de l’UNEF, pour qui il faut protéger la période d’insertion professionnelle. Comment ? En accordant une reconnaissance des diplômes dans les conventions collectives des entreprises, en encadrant mieux les stages (notamment en imposant une rémunération de 50% du Smic dès le premier mois), en mettant en place une aide à la recherche du premier emploi, ou encore en établissant un besoin prévisionnel des emplois qualifiés à la Réunion.
Hassan Issabhaï tient en particulier à contribuer à une université du développement durable, à « montrer l’exemple en matières d’énergies renouvelables ». A son sens, il faudrait aller plus loin en matière de construction durable avec l’installation de panneaux photovoltaïques, de bancs publics récupérateurs d’eau de pluie, de végétalisation des toitures, de poubelles de tri et des bâtiments HQE.
Enfin, l’UNEF porte d’autres revendications, comme l’insertion de toutes les formations post-bac au sein de l’université pour « en finir avec l’élitisme », ou encore l’obtention d’un véritable statut social pour l’étudiant avec une allocation d’autonomie, la création d’un système d’aides sociales aux étudiants étrangers, un chèque Santé et un statut social pour les étudiants salariés.

EP


Kanalreunion.com