Luttes sociales

Hausse générale du prix des carburants

+ 6 cts pour le super, +3 cts pour le gazole, et aucune concession de la Région

Manuel Marchal / 11 septembre 2012

À La Réunion contrairement à la France, les prix des carburants augmentent. C’est le super, le plus utilisé par les ménages modestes, qui connaît la plus forte hausse avec 6 centimes par litre. Contrairement à sa décision prise sous le gouvernement précédent, la Région Réunion a refusé de contribuer à une atténuation de la hausse pour tous. Elle se contente donc de continuer à verser sa subvention aux transporteurs.

Entre mars et juin, la Région Réunion a versé 16 millions d’euros aux compagnies pétrolières pour geler les prix des carburants. Depuis le 1er juillet, elle a cessé de verser pour tout le monde. Sa subvention exclut quasiment tout ceux qui utilisent leur automobile en tant qu’outil de travail, elle se limite en effet désormais à certaines catégories d’entreprises de transport.
En France, pour faire baisser les prix de 6 centimes par litre, les pouvoirs publics ont contribué à hauteur de 3 centimes, et les pétroliers aussi.
À La Réunion, les pétroliers exigent une hausse de 12 centimes pour le super, et de 6 centimes pour le gazole. Comme en France, les pétroliers sont sollicités ainsi que les pouvoirs publics. Les pétroliers refusent de baisser leur prix, et continuent de revendiquer une hausse. Au final, ils ont concédé une augmentation inférieure à leur demande car l’État a accepté de verser une subvention. Cette dernière s’élève à 2 centimes par litre pour le super, et 1 centime par litre pour le gazole. Les pétroliers ont donc diminuer leur prétention : le prix hors taxe du super augmente de 6 centimes au lieu de 12, et celui du gazole de 3 au lieu de 6. Les transporteurs restent donc les seuls à bénéficier de l’aide de la Région pour acheter du carburant.
La Région Réunion a donc montré très clairement qu’elle pratique une opposition sans concession au gouvernement.

M.M.

L’écart se creuse avec la France : 25% plus cher

Dans le communiqué, la référence est le prix TTC. Mais il faut savoir que c’est grâce à des taxes bien moins élevées qu’en France que le prix du Gazole est moins cher. Le prix hors taxe est la rémunération de tous les acteurs de la filière. Et à La Réunion, il était déjà bien plus élevé qu’en France. La baisse des prix en France et la hausse depuis aujourd’hui à La Réunion fait accroître l’écart. Désormais, le prix HT est 25% plus cher à La Réunion qu’en France, en comparant le prix à La Réunion au prix moyen relevé par le ministère de l’Écologie.

Avant la baisse en France

Prix HT moyen France Prix HT La Réunion Différence
Super 0,77 euro par litre 0,85 euro par litre 11% plus cher
Gasoil 0,78 euro par litre 0,86 euro par litre 10% plus cher

Depuis aujourd’hui

Prix HT moyen France (*) Prix HT La Réunion Différence
Super 0,74 euro par litre 0,91 euro par litre 25% plus cher
Gasoil 0,76 euro par litre 0,89 euro par litre 25% plus cher

(*) chiffres les plus récents disponibles

Le communiqué de la préfecture

Dans un communiqué transmis dans la soirée du 10 septembre, la préfecture de La Réunion a annoncé les nouveaux prix des carburants. Sans surprise, malgré les négociations entamées depuis le début septembre et alors même qu’en France les prix du carburant sont en baisse pour 3 mois, dans l’île, les automobilistes verront une hausse de tous les carburants dès ce matin, de +6 cts pour le Super et de +3 pour le Gazole.

Les prix des produits pétroliers et gaziers à La Réunion sont fixés en application des dispositions du décret n° 1333 du 8 novembre 2010 qui constitue le cadre de détermination des prix des hydrocarbures.

Ce régime établit un mécanisme qui permet de se conformer aux conditions réelles du marché et d’assurer la transparence sur la formation des prix.

Au cours des 15 jours ouvrables qui ont servi de base de calcul pour déterminer le prix de vente au 1er septembre, et dans un contexte de stabilité de l’euro par rapport au dollar, les cotations ont connu une forte hausse pour le supercarburant (+16,36%) et pour le gazole (+9,2%).

La baisse du fret sur la période (-10,9%) ne suffit pas à atténuer ces hausses. Ainsi, au premier septembre, les hausses à la pompe seraient de +12 centimes par litre pour le Super et +5 centimes par litre pour le gazole.

Alerté par cette situation et soucieux de préserver le pouvoir d’achat des ménages réunionnais, le Gouvernement a souhaité, dès la fin du mois d’août, saisir l’ensemble des partenaires du dossier carburant afin d’initier une action collective permettant de réduire significativement la hausse prévue.

Plusieurs séances de négociations ont réuni autour du préfet de La Réunion l’opérateur de stockage, les pétroliers et les représentants des détaillants. Tous ont convenu que les efforts à consentir ne pouvaient mettre en danger le modèle de distribution réunionnais, gage d’emplois et de proximité.

Au contraire des autres régions d’outre-mer, le Conseil régional de La Réunion n’a pas souhaité s’associer aux efforts de modération des prix qui sont donc en définitive assumés par l’Etat et les pétroliers.

Ces efforts se concentrent sur le Supercarburant qui devait connaître la plus forte hausse et de plus, carburant le plus utilisé par les ménages modestes.

Ainsi, les pétroliers consentent à une baisse de 3 centimes d’euro par litre et l’opérateur de stockage propose de réduire de 1 centime par litre ses frais de passage. A cette baisse s’ajoute un effort de l’Etat de 2 centimes par litre. Le montant total de l’effort sur le supercarburant est de 6 centimes d’euro par litre, limitant la hausse de septembre à +6 centimes par litre.

Sur le Gazole, considérant d’une part que ce carburant est proposé à La Réunion moins cher que partout en France, et que d’autre part les professionnels de la route utilisant ce carburant bénéficient d’un dispositif de remboursement mis en œuvre par la collectivité régionale, les participants aux différentes négociations ont souhaité proposer un effort de 2 centimes par litre limitant la hausse de septembre à +3 centimes par litre.

Cet effort se décomposant en la somme d’un centime consenti par les pétroliers et un centime apporté par l’Etat.

Enfin, pour le gaz, la cotation remonte fortement (+18%) après plusieurs mois de baisse, cela devrait entraîner une hausse du prix de la bouteille de 1,57 euros, mais qui ne sera pas impacté, compte tenu des volontés des collectivités régionales et départementales de maintenir la bouteille de gaz à un prix plancher de 15,00 euros, jusqu’au 31 décembre 2012.

Aussi, au 1er août 2012, les prix des produits pétroliers et gaziers de La Réunion s’établissent de la façon suivante :

Libellé du produit Prix public au 1er août 2012 Prix public au 11 septembre 2012
Supercarburants (euros/litre) 1,61 1,67
Gazole
(euros/litre)
1,26 1,29
F.O.D./GNR/Pétrole lampant
(euros/litre)
0,90 0,95
Supercarburants destinés aux professionnels de la mer
(euros/litre)
0,84 0,94
Gazole destiné aux professionnels de la mer
(euros/litre)
0,86 0,91
Gaz (euros/bouteille de 12,5kg) 15,00 15,00


Kanalreunion.com