Luttes sociales

« Il n’est pas question d’accepter cette nouvelle organisation »

Les facteurs de Saint-Denis en grève

Témoignages.re / 29 octobre 2009

À l’appel de FO et de Sud PTT, les facteurs de Saint-Denis entament leur seconde journée de grève ce mercredi 28 octobre 2009. Ils ont cessé le travail pour s’opposer à une nouvelle organisation de leur travail. En cause, le projet "Facteur d’avenir" prévoyant, selon les grévistes, qu’en cas d’absence d’un facteur, sa charge de travail soit répartie sur ses collègues. La direction de la Poste ne retient pas cette définition et préfère parler « d’organisation de travail en équipe ». Une rencontre entre les deux parties est prévue ce mercredi après-midi.

« Il n’est pas question d’accepter cette nouvelle organisation, car elle est synonyme d’une charge de travail supplémentaire » lance Daniel Carron, secrétaire départemental adjoint de FO. Le syndicaliste est pour le maintien de la situation actuelle. « Les agents manquants sont remplacés par des facteurs "volants"(qui n’ont pas de tournée fixe – ndlr) ou par des contractuels » souligne Daniel Carron qui soupçonne une volonté de la Poste de réduire des emplois. « De plus, la direction veut nous imposer cette réorganisation en nous disant qu’elle n’est de toute façon pas négociable » s’insurge le syndicaliste

« Mis en place par le groupe la Poste, "Facteur d’avenir" est un programme de modernisation de la distribution du courrier. Le projet a été présenté à l’ensemble des organisations syndicales, discuté pendant plusieurs mois et accepté » tempère Thierry Agabalé, directeur des activités courrier et colis de la Poste. Il souligne la nouvelle organisation a été élaborée pour « s’adapter à la nouvelle donne économique ».

Notant que le volume de courrier postal diminue tous les ans de 3 à 4%,
Thierry Agabalé explique que "Facteur d’avenir" est un plan de « travail en équipe ». Les tournées, dit-il, continueront à se faire comme à l’accoutumée, « mais avec moins de facteurs les jours où il y a moins de courrier ». Dans le même temps, le principe du "facteur volant" est maintenu, Le directeur des activités courrier et colis affirme aussi « nous ne faisons pas autre chose que de formaliser des pratiques qui sont déjà couramment employées dans les bureaux ».

Cilaos, Saint-Louis et Étang-Salé sont déjà en "Facteur d’avenir". Le centre courrier de Saint-Denis compte 94 agents, 28 sont en grève. La ville est desservie par 35 tournées postales.


Kanalreunion.com