Luttes sociales

Jean-Hugues Ratenon convoqué à la gendarmerie

ARCP - Suite au boycott de la station Total de Sainte-Marie

Témoignages.re / 22 octobre 2011

Suite à l’opération coup de poing menée le mercredi 12 octobre 2011 à la station Total de la Ravine des Chèvres à Sainte-Marie par l’ARCP (Alliance réunionnaise contre la pauvreté), Jean-Hugues-Ratenon, le président de l’association a été convoqué hier sur ordre du procureur à la gendarmerie de Sainte-Marie. Selon Éric Parlier, représentant départemental de l’ARCP, une plainte a été déposée par la station Total.

Pour rappel, le mercredi 12 octobre, une quinzaine de membres de l’ARCP avaient bloqué l’accès à six pompes sur huit et distribué des tracts pour sensibiliser la population à la hausse des prix des carburants et du gaz. Jean-Hugues Ratenon, président de l’ARCP, expliquait alors vouloir « informer les gens sur la différence entre le prix d’arrivée et le prix qu’on paye, que ce soit sur les carburants ou sur le gaz ». Selon lui, « Total est la compagnie qui rackette le plus et engendre 10,3 milliards de bénéfice et représente 50% de la SRPP ». Il appelait donc « à la solidarité envers les plus pauvres par un boycott des stations Total ».



Pour Éric Parlier, représentant départemental de l’ARCP, « il est évident que c’est tout le groupe Total, et non la simple station, qui est derrière cette plainte ». « Cela renforce le mouvement de l’association et montre que notre douce révolte commence à se mettre en place », poursuit-il.



À la sortie de la gendarmerie, Jean-Hugues Ratenon a dénoncé le procédé. Il s’agit d’« une opération d’intimidation » pour tenter de casser le mouvement revendicatif. Car pour le président de l’ARCP, il s’agit d’« une pression de la compagnie pétrolière » qui, au travers de la station, porte plainte.
Depuis le début du mouvement revendicatif à Mayotte, Paris n’eut de cesse d’envoyer des renforts de gendarmes pour répondre par les coups et la violence aux demandes de la population. À La Réunion, la population subit aussi l’agression quotidienne de la vie chère. Le gouvernement enverra-t-il dans notre île des contingents de gendarmes pour protéger les profiteurs ?

Avec Imaz Pres Réunion


Kanalreunion.com