Luttes sociales

L’AJFER-Nou Lé Kapab reçue par Patrick Lebreton

Mission sur l’emploi des Ultramarins dans leur territoire

Témoignages.re / 26 septembre 2013

Dans un communiqué, l’AJFER-Nou Lé Kapab rend compte de sa rencontre hier avec le Député-maire Patrick Lebreton sur la question de l’emploi des Ultramarins dans leur territoire, notamment la priorité à l’embauche des Réunionnais.

Une délégation de l’AJFER-Nou Lé Kapab a été reçue, ce mercredi 25 septembre, par le député-maire Patrick Lebreton, Christine Soucramanien et Béatrice Vélia, conseillères régionales, ainsi que les collaborateurs parlementaires de M. Lebreton.

Après avoir mené campagne durant plusieurs semaines pour que toutes les organisations soient reçues, le rapport prévu initialement le 2 septembre a été repoussé afin, entre autres, de permettre la concertation avec l’ensemble des acteurs.

Lors de notre rencontre, nous avons pu, durant une heure et demie, échanger avec M. Lebreton sur l’emploi des Ultramarins dans leur territoire. Au cours de cette discussion, positive et constructive, nous lui avons exposé nos propositions autour de la Priorité à l’embauche des Réunionnais, dont certaines ont semblé retenir son attention.

Nos propositions :

- La totale transparence des recrutements afin de garantir l’égalité des chances (secteur public et privé) .

- Adapter le nombre de postes ouverts aux concours en fonction des besoins réels de l’île dans tous les domaines.

- Changer le système de mutation des fonctionnaires ultramarins pour faciliter leur retour dans leur pays (revenir à l’ancienneté de la demande pour les policiers et généraliser le système de bonification de 1.000 points à l’ensemble des corps de la fonction publique) .

- Obligation pour tous les employeurs de déposer, entre autres, leur offre d’emploi au Pôle Emploi. Aujourd’hui, 55% des offres d’emplois de La Réunion ne passent pas par le Pôle Emploi. Le reste des offres passe par les boîtes d’intérim ou le “bouche à oreille”, alors que le Pôle Emploi n’a aucune difficulté à répondre aux 45% des offres d’emplois qu’il reçoit. Une fois l’offre déposée au Pôle Emploi, libre ensuite à l’entreprise de la publier ailleurs. Cela suppose également le renforcement des moyens humains et financiers de Pôle Emploi par la mise en place d’un « service public unique de l’emploi » qui regrouperait l’ensemble des acteurs existants ( embauche de personnels, ouverture de guichets de proximité Pôle Emploi) .

- Faire délivrer par le Pôle Emploi une « attestation d’absence de compétence locale » avant d’embaucher à l’extérieur. A compétences égales, la priorité doit être donnée aux Réunionnais. L’employeur doit justifier de sa recherche localement avant de chercher à l’extérieur. Libre ensuite au demandeur d’emploi de refuser le poste.

- Répertorier les Réunionnais partout dans le monde afin de pouvoir les informer des postes disponibles localement, correspondant à leur profil.

- Dresser les besoins en emplois des secteurs publics et privés sur au moins trois ans afin d’ouvrir les concours aux nombres de places disponibles et de mettre en place des formations adaptées, aboutissant à l’emploi.

Nous espérons que l’essentiel de nos propositions se retrouvera dans le rapport de M. Lebreton. Un rapport annoncé finalement pour la mi-octobre et qui contiendra une vingtaine de propositions, dont certaines prioritaires. D’ores et déjà, une de nos propositions a été retenue, à savoir revenir sur l’ancienneté de la demande pour les fonctionnaires ultramarins dans la police.

L’AJFER-Nou Lé Kapab reste mobilisée à la sortie de ce rapport, qui est très attendu par la population. Nous maintiendrons également le rapport de force pour que ce rapport contienne des propositions concrètes, mais surtout qu’il soit suivi de décisions gouvernementales.

Pour l’AJFER-Nou Lé Kapab,

Gilles Leperlier

Président

www.noulekapab.com


Kanalreunion.com