Luttes sociales

L’Alliance demande à l’État de solliciter les compagnies pétrolières

Pour diminuer l’impact de l’augmentation des prix des carburants

Témoignages.re / 29 avril 2011

Lors de la séance plénière hier au Conseil régional, l’Alliance a présenté quatre motions, dont une sur les carburants, que nous publions ici dans son intégralité.

« Considérant les récentes augmentations des prix des hydrocarbures,
Considérant que cette tendance à la hausse du prix du pétrole devrait se poursuivre et que, selon tous les observateurs, ce phénomène est appelé à durer,
Considérant l’impact de ces augmentations, à travers les prix de l’essence et du gaz, sur le pouvoir d’achat des ménages réunionnais,
Considérant plus particulièrement l’impact des augmentations du prix de l’essence pour l’ensemble des automobilistes, aussi bien les professionnels de la route que les particuliers,
Considérant par conséquent la nécessité de mesures adaptées et pérennes pour limiter l’impact de ces augmentations,
Considérant que la fiscalité sur les carburants n’est en rien responsable de ces augmentations,
Considérant que les recettes fiscales perçues par les collectivités locales sont insuffisantes pour faire face aux besoins, notamment au regard de l’ampleur des investissements à réaliser en matière de routes et de transports,

Considérant également la situation financière des collectivités locales et les difficultés budgétaires auxquelles elles sont confrontées,
Considérant que toute diminution de leurs recettes fiscales dans un contexte de contraintes budgétaires aggravées, marqué par le gel des dotations de l’État et par la diminution de l’activité économique, aurait des conséquences négatives pour les administrés, affecterait leur capacité à assumer leurs propres compétences, et mettrait en péril les investissements à réaliser,
Considérant par conséquent que la fiscalité sur les carburants à La Réunion ne saurait être la variable d’ajustement des prix des hydrocarbures exonérant l’État et les compagnies pétrolières de leurs responsabilités,

Considérant en effet l’importance des bénéfices annoncés par les compagnies pétrolières,

Considérant également les engagements de l’État sur le plan national, prévoyant une taxation des compagnies pétrolières pour financer une intervention en faveur des contribuables afin d’atténuer l’impact de l’envolée des prix des carburants pour la population,

Considérant enfin que les prix de l’essence et du gaz sont administrés et déterminés à La Réunion par l’État,

Les conseillers régionaux :

- soulignent la nécessité et l’urgence de mesures pour lutter contre les augmentations des prix des carburants et pour réduire leur impact au profit de l’ensemble de la population et des usagers de la route

- estiment que de telles mesures sont dans la durée hors de portée des collectivités locales et des contribuables réunionnais

- demandent à l’État de faire jouer la solidarité nationale en faveur de La Réunion

- demandent à l’État de solliciter les compagnies pétrolières et de prendre les décisions relevant de sa responsabilité afin de diminuer l’impact de l’augmentation des prix des carburants au profit de tous les Réunionnais et que cette orientation inspire la “table ronde” organisée par la Préfecture le 2 mai prochain

- rappellent enfin que la solution, à terme, est de libérer l’économie réunionnaise de la dépendance des hydrocarbures et regrettent les décisions précipitées de l’exécutif régional et du gouvernement qui ont mis cause des projets de développement d’énergies propres et d’alternative crédible au tout automobile ».


Kanalreunion.com