Luttes sociales

L’Alliance demande la relance de la procédure de recrutement d’un directeur de l’AGORAH

Un emploi de directeur subtilisé aux Réunionnais

Témoignages.re / 4 avril 2012

Le recrutement d’une directrice venue d’ailleurs dans la structure présidée par Fabienne Couapel-Sauret continue de susciter des réactions. Hier, les conseillers régionaux de l’Alliance ont présenté une motion demandant à la Région, principal financeur de l’AGORAH, d’agir pour qu’un Réunionnais succède à un Réunionnais à la direction de cette structure. Voici le texte de la motion présentée ce matin en commission permanente par les conseillers régionaux de l’Alliance (en urgence demandée). La motion a été renvoyée en commission sectorielle pour avis.

« Considérant l’expression largement majoritaire des élus de La Réunion en faveur d’une meilleure mobilisation des ressources humaines disponibles localement et du principe du recrutement local pour pourvoir aux postes créés ou libérés dans le département,

Considérant les déclarations du Président du Conseil régional se prononçant pour le principe de la « régionalisation » des emplois,

Considérant que la procédure engagée par le Conseil d’administration de l’AGORAH pour le recrutement de son directeur a abouti à un choix se traduisant par faire venir une personne de l’extérieur pour pourvoir au poste de la direction générale,

Considérant que l’annonce d’une telle décision a provoqué un émoi légitime dans le contexte de chômage frappant les jeunes diplômés à La Réunion,

Considérant qu’une telle décision est en contradiction avec la volonté proclamée de promouvoir le recrutement local,

Considérant que le poste de direction de l’AGORAH nécessite une bonne connaissance des problématiques locales en matière d’aménagement et d’urbanisme et une bonne connaissance des acteurs et du milieu institutionnels réunionnais,

Considérant que la Région est le principal partenaire et financeur de l’AGORAH,

Considérant qu’une élue de la Région assume la responsabilité de la présidence de l’AGORAH,

Considérant qu’il apparaît légitime que la volonté politique exprimée par les élus et par le Conseil régional soit prise en compte par la direction de l’AGORAH,

La Commission permanente du Conseil régional, réunie le 3 avril 2012, demande à la présidente et au Conseil d’administration de l’AGORAH :

- de suspendre la décision de nomination du directeur(trice) de l’AGORAH qui doit être effective dans quelques jours,

- de relancer une procédure de recrutement sur la base d’un appel public à candidature et en mobilisant les moyens de communication appropriés. »


Kanalreunion.com