Luttes sociales

L’ARCP demande l’égalité pour tous

Table ronde sur la hausse des prix des carburants à la Préfecture

Témoignages.re / 14 avril 2011

Suite à un entretien hier avec le sous-préfet délégué à la Cohésion sociale et à la Jeunesse concernant l’augmentation du prix des carburants, l’ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) est sortie déçue de la Préfecture du fait « qu’aucune proposition n’est faite pour les particuliers et que la table ronde concernait uniquement les professionnels de la route ». Voici son communiqué.

« Une délégation de l’ARCP et de l’AJFER a été reçue à la Préfecture, à 15h00, ce jour (hier - NDLR) par M. Boisson, délégué à la Cohésion sociale et à la Jeunesse.

Il en ressort qu’aucune proposition n’est faite pour les particuliers et que la table ronde de ce matin concernait uniquement les professionnels de la route.

L’ARCP estime que la grande majorité des citoyens utilisent aussi leur véhicule comme outil de travail, et en tant que tel, devraient être associés à une réunion de concertation. Sur un plan général, l’augmentation du prix des carburants affecte le pouvoir d’achat de l’ensemble des usagers de la route.

A cette demande de participation à la table ronde, la Préfecture et la Région Réunion ont répondu « niet ». C’est le préfet délégué à la Cohésion sociale qui a été désigné pour recevoir les membres de l’ARCP et de l’AJFER. Cette rencontre n’a permis aucune avancée.

Devant ce constat, nous avons suggéré une rencontre associant les représentants de l’Etat, des collectivités, des syndicats de travailleurs, des organisations de défense des consommateurs (UFC que Choisir, UCOR, etc.) ainsi que les parlementaires pour la recherche de solutions partagées par tous.

Nous attendons la réponse du préfet de La Réunion et nous souhaitons que ce qui est possible pour une catégorie (les professionnels de la route) — ce dont nous nous réjouissons — le soit aussi pour les particuliers, c’est-à-dire pour toute la population.

Nous souhaitons attirer l’attention de la population sur les faits suivants : Pourquoi la proposition du Président de Région de créer un fonds de compensation ne prend pas en compte l’ensemble de la population réunionnaise ?

Par ailleurs, il est à regretter que plus d’une dizaine de véhicules de nos sympathisants qui participaient à la manifestation de ce matin ont été verbalisés sur le lieu du rassemblement. Nous voulons croire que c’est une erreur, car nous ne pouvons pas croire que l’on a voulu porter atteinte à la liberté fondamentale du droit à la manifestation.

Le combat continue ! »

Pour l’ARCP,
Jean-Hugues Ratenon


Kanalreunion.com