Luttes sociales

L’ARCP demande la non-application des augmentations programmées

Motion de l’ARCP relative à la hausse des prix des carburants et du gaz

Témoignages.re / 1er février 2012

Devant les hausses successives des carburants, l’ARCP (Alliance des Réunionnais contre la pauvreté) a déposé hier une motion à la Région, adressée au président Didier Robert.

« Nous estimons que les prix des hydrocarbures (gaz et carburants) ont atteint un niveau inacceptable pour la population réunionnaise.

Face à la flambée des prix en général et à la baisse du pouvoir d’achat dans les foyers, dès 2009, à travers le mouvement du COSPAR, la population a exigé des mesures d’urgences sociales. Parmi les décisions prises à l’époque, il y a eu la baisse des prix des carburants et du gaz pour protéger le pouvoir d’achat de la population.
A l’issue des négociations du COSPAR, les prix ont été fixés pour le gaz à 17 euros, pour le sans plomb à 1,20 euro et pour le diesel à 0,93 euro.
Avec toutes les augmentations survenues et les nouveaux tarifs annoncés par la Préfecture applicable au 1ier février 2012, c’est une augmentation globale constatée de 28% pour le gaz, de 38,3% pour le sans plomb et de 38,7% pour le diesel.
Nous sommes tous d’accord pour dire qu’à ce jour, la situation sociale de 2009 a empiré et que les augmentations décidées vont largement à l’encontre de l’intérêt de la grande majorité des Réunionnais.

Devant ce constat, une question reste cependant posée : les augmentations sont-elles irréversibles ? La réponse est évidemment “non”, car tout est question de nouvelle orientation et de volonté politique.

L’ARCP propose donc une grande mobilisation de tous, et cela passe en premier lieu par l’engagement des élus réunionnais.

Considérant le mode de fixation des taxes et son utilisation, il est clairement établi que les décisions sont purement réunionnaises et ne dépendent pas de Paris.

Sans renier le rôle dévastateur des marges et des frais des compagnies pétrolières, nous demandons à Monsieur le Préfet et aux membres de l’OPR de La Réunion de se concerter avec les intéressés afin d’obtenir une baisse des marges (copie de la motion au Préfet).

Aussi, considérant le niveau des taxes sur les carburants (décision Région),
Compte tenu des recettes « imprévues » du fait de l’augmentation des coûts à la pompe,
Compte tenu de l’augmentation exagérée et insupportable des prix des carburants et du gaz,

Nous soumettons à l’assemblée régionale des pistes d’exploration, à savoir une péréquation des recettes d’hydrocarbures pour une baisse significative du gaz (recettes imprévues de l’octroi mer). Pour les carburants, en plus de la baisse des taxes, l’étude d’un régime fiscal flottant.

Nous demandons à la Région de soumettre le contenu de cette motion à la prochaine assemblée pour que soit décidée une baisse des tarifs gaz et carburants.

Nous estimons que les baisses peuvent être programmées rapidement par la Région et, de fait, nous demandons au Conseil régional de saisir le Préfet pour la non-application des augmentations programmées.
L’ARCP transmettra un courrier aux 24 maires pour une prise de position nominative. »

Jean-Hugues Ratenon


Kanalreunion.com