Luttes sociales

L’ARCP dénonce un « accord bidon »

Baisse des prix sur les fruits et légumes financée par le Département

Témoignages.re / 24 mars 2012

L’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté (ARCP) s’est rendue hier au marché forain de Saint-André pour dénoncer l’accord « bidon » du Conseil général avec la grande distribution sur la baisse de 20% sur les fruits et légumes « solidaires ».
En effet, Jean-Hugues Ratenon, président de l’ARCP, estime que « cet accord privilégie les grandes surfaces au détriment des petits commerçants et bazardiers ».
Il pointe également du doigt des prix « loin d’être solidaires » de la population. Par ailleurs, le président de l’ARCP appelle à la mobilisation générale pour le boycott des « produits solidaires ».

Selon Jean-Hugues Ratenon, les prix des légumes et fruits estampillés « solidaires » sont 30%, voire 40% plus chers dans les grandes surfaces qu’au marché forain. Il dénonce des « prix solidaires uniquement » entre le Conseil général et le patronat, et cela au détriment des petits commerçants, petits producteurs et bazardiers. 

Pour parfaire la démonstration, l’ARCP a relevé les prix de quelques fruits et légumes du marché forain de Saint-André puis les a comparés à ceux appliqués dans une grande surface située à proximité. Le président de l’association cite alors l’exemple du chouchou vendu à 2,04 euros le kilo contre 1 euro au marché forain, l’aubergine à 1,47 euro le kilo contre 1,20 euro, ou encore, le kilo d’haricots verts qui s’élève à 5,95 euros contre 3 euros. « Les écarts sont impressionnants. Nous demandons une enquête », souligne Jean-Hugues Ratenon. 


Enfin, le représentant de l’ARCP incite les consommateurs à privilégier les marchés forains au lieu de la grande distribution, rappelant, entre autres, que les « économies sont considérables », que « les produits sont plus frais », mais aussi que « cela permet de créer des emplois ».



www.ipreunion.com


Kanalreunion.com