Luttes sociales

L’enjeu capital de la baisse des prix à la consommation

Le secteur productif en pleine crise

Manuel Marchal / 8 juillet 2011

Le dernier bilan économique de l’INSEE indique que La Réunion est encore en récession, ce qui signifie que le pic de la crise est encore devant nous. C’est ce que confirment plusieurs informations rendues publiques hier.

Des entreprises qui faisaient partie du paysage économique réunionnais continuent d’être liquidées. Après les branches automobile et moto de Foucques en juin dernier, c’est au tour du prestataire Otébiyé de disparaître.
Quand au groupe Caillé, c’est toujours l’incertitude.
Hier, la CGTR a appelé à relancer la bataille sur les salaires après l’annonce du rejet par le Conseil d’État d’un recours visant à étendre à toutes les entreprises la prime COSPAR inscrite dans l’accord salarial régional de mai 2009. Cet appel à la mobilisation rappelle que la situation s’est dégradée au cours des deux dernières années, avec le maintien du pays dans la récession.
Hier également, la FRBTP a interpellé tous les parlementaires sur les menaces qui pèsent sur ce qui reste de l’activité de ce secteur. En effet, les mesures prises par le gouvernement ont divisé par deux la construction de logements. Elles accentuent la pénurie dans le parc social.
C’est donc tout le secteur productif qui est ébranlé. La conséquence, c’est que le dernier moteur qu’il reste pour l’économie, c’est la consommation. L’INSEE l’affirme dans son dernier Bilan économique, c’est la consommation qui empêche notre économie de connaître une crise encore plus importante.

La dernière cartouche

Or, consommation et pouvoir d’achat sont intimement liés. Mais dans notre île, non seulement les prix sont plus élevés que dans le pays où sont fixés les minima sociaux, mais en plus ils augmentent plus vite.
Le mouvement social autour de revendications du COSPAR avait permis d’obtenir plusieurs avancées sur les prix. Une liste de plus de 200 produits avait été négociée. Les prix des marchandises inscrites dans ce document devaient baisser et ne pouvaient plus augmenter. Mercredi, l’Alliance des Réunionnais contre la pauvreté s’est mobilisée pour vérifier l’application de cet accord dans deux enseignes de la grande distribution.
Il est en effet essentiel de rester vigilant sur toute accélération de l’inflation des produits de première nécessité. L’indice des prix de l’INSEE a relevé en juin dernier une inflation de 3% dans l’alimentation sur les 12 mois précédents. C’est bien plus que la hausse du SMIC et des minima sociaux. Car si les prix sont trop élevés, la consommation va s’effondrer entraînant avec elle l’économie réunionnaise. En effet, dans l’attente d’un changement politique permettant de relancer la construction de logement, les grands chantiers et les énergies renouvelables, la consommation est le dernier moteur pour tenir dans un moment très difficile.

M.M.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • parler de vie chère sans même mentionner le sujet de la sur-rémunération des fonctionnaires...faut le faire !...et pourtant , comment rester muet sur ce sujet quand on voit d’un côté des agents publics qui touchent au minimum 500 euros mensuels pour les plus bas salaires et jusqu’à plusieurs milliers pour les plus hauts gràce au système obsolète de la " prime coloniale "....alors que l’on marchande de tous côtés pour savoir si les salariés du privé pourront continuer à toucher les microscopiques 50 euros mensuels du cospar !
    et vous vous prétendez communistes ?
    qu’attendez-vous alors pour proposer un système où tout le monde serait traité avec EQUITE face au drame de la vie chère au lieu d’encourager par votre silence le maintien en l’état de ce scandaleux " apartheid " économique !
    EXEMPLE...30 % de vie chère pour tout le monde avec un plafond de 300 euros mensuels , financé en " syphonnant " une partie de la sur-rèm actuelle vers un organisme , la caf par exemple , qui redistribuerait ensuite à tous ?
    voilà qui relancerait la consommation plutot que d’entretenir la flambée de l’immobilier ou financer le développement du tourisme...chez nos voisins de la zone !

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com