Luttes sociales

L’impact d’un « effondrement de l’euro »

Prix des carburants et du gaz

Témoignages.re / 27 décembre 2011

Dans un communiqué diffusé hier à la presse, la préfecture annonce les prix maximums de vente des carburants et du gaz qui s’appliqueront au 1er janvier. Si le gazole enregistre une baisse symbolique d’un centime, le super et la bouteille de gaz sont en hausse. L’année va donc commencer par une nouvelle diminution du pouvoir d’achat. Pour la Préfecture, c’est « la dépréciation de l’euro qui influe considérablement sur les prix de vente au 1er janvier 2012 ». Le représentant de l’État utilise même l’expression « effondrement de l’euro ».

« Informations générales au 1er janvier 2012 :
La moyenne des cotations a été calculée sur les cotations du 1er au 21 décembre. La moyenne des cours du dollar a été établie à partir des mêmes jours ouvrés.

- Le prix du sans-plomb augmente de 2 centimes

- Le gazole baisse de 1 centime

- La bouteille de gaz augmente de 37 centimes

Sur la période, outre les fluctuations très variables des cotations des trois produits, c’est surtout la dépréciation de l’euro qui influe considérablement sur les prix de vente au 1er janvier 2012.

Voici quelques éléments complémentaires permettant d’apprécier ces variations :

Prix CAF du sans-plomb : La cotation est en baisse de -1,71% (peu de volatilité ce mois-ci avec des prix variant de 113 à 118$). Une baisse qui est sensiblement absorbée par la dégradation de l’euro qui oriente le coût du produit à la hausse au point d’aboutir à un prix CAF de +1,17%, malgré une légère diminution du fret.
Prix CAF du gazole : la cotation est en baisse de 3,90% et influe suffisamment sur la dépréciation de l’euro pour empêcher une augmentation du prix final (-1 cts). Le cours moyen (126,55$) résulte d’une baisse en fin de période qui a permis de tempérer des cours élevés en début de mois (près de 130$). Néanmoins la baisse aurait été plus importante sans cet effondrement de l’euro.
Prix CAF du gaz : La cotation mensuelle a augmenté de 10$/T, soit une hausse de 1,23% (phénomène lié à l’approche de l’hiver en Europe). Après 3 baisses mensuelles consécutives, cette revalorisation de la cotation, combinée à la dépréciation de l’euro par rapport au dollar (- 2,8points), conduisent à un prix CAF qui augmente de 4%. Cette variation de l’euro impacte le prix de la bouteille de gaz à hauteur de 27 centimes sur les 37 centimes de hausse globale.

Ces tarifs applicables au 1er janvier tiennent compte comme à chaque fois de la fluctuation des cours des matières premières de la période concernée et des facteurs internationaux dont l’appréciation/dépréciation du cours de l’euro par rapport au dollar qui, cette fois joue un rôle important dans l’augmentation des tarifs du sans-plomb et du gaz particulièrement. »

Hausse du prix de la bouteille de gaz

Voici les prix de vente maximum autorisés à partir du 1er janvier.

Libellé du produit 1er décembre 2011 1er janvier 2012 Évolution
Supercarburant (€/litre) 1,55 1,57 + 1,29%
Gazole (€/litre) 1,26 1,25 - 0,79%
F.O.D. / GNR / Pétrole Lampant (€/litre) 0,90 0,88 - 2,22%
Supercarburant destiné aux professionnels de la mer (€/litre) 0,80 0,80 -
Gazole destiné aux professionnels de la mer (€/litre) 0,85 0,85 -
Gaz (€/bouteille de 12,5kg) 20,19 20,56 + 1,83%


La faiblesse de l’euro devient la principale cause

Avec les difficultés d’Air Austral (voir ci-contre), l’argumentation utilisée pour justifier les nouveaux prix des carburants est une nouvelle illustration de l’impact de la guerre monétaire lancée contre l’euro. L’affaiblissement de quelques centimes de la monnaie européenne face au dollar a des conséquences immédiates, elle annihile les possibilités de baisse qui auraient été possibles, à en croire la préfecture.

Ainsi, si le prix d’arrivée du sans-plomb dans notre île était en dollar, il serait en baisse de 1,71%, la conversion en euros du prix en dollars transforme une diminution du prix en une augmentation de 1,17%, avec au final 1,29% de plus à payer pour le consommateur.

Pour le gazole, le prix de la marchandise en dollars diminue de 3,9%, mais le taux de change réduit le gain à 0,79%.

C’est donc la faiblesse de l’euro qui devient la principale cause de l’augmentation.

Super taxé : +1,29%

Super détaxé : +0%

Néanmoins, il reste une question à tirer au clair : comment expliquer que les carburants détaxés des professionnels de la pêche ne connaissent pas de variation ? Ils sont pourtant achetés dans la même monnaie que les autres, et ont la même composition chimique. Tout comme les carburants taxés, ils ont donc subi les effets de la dépréciation de l’euro (2,8%).



Un message, un commentaire ?



Messages






  • gazole : +1 ct TTC mais comme pour les professionnels de la mer c’est HT, l’assiette est plus faible donc la hausse en pourcentage appliquée sur une assiette plus faible ne se voit pas : c’est l’arrondi qui joue.
    super : + 2 cts TTC et rien HT : probablement même raison, cherchez, c’est vous les journalistes, mais quoi qu’il en soit ça reste stable alors que selon vous ça aurait du monter d’après vous comme pour le HT : c’est plutôt une bonne nouvelle pour les professionnels de la mer !!!!!

    bon en l’occurence heureusement que c’est pas vous qui faites les calculs !!!

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com