Luttes sociales

L’impasse sociale d’un modèle à bout de souffle

Les indicateurs sociaux dans la Lettre de l’IEDOM

Témoignages.re / 9 août 2012

Dans sa dernière édition, la Lettre de l’IEDOM communique quelques indicateurs de la situation sociale dans notre pays. Seule la croissance économique augmente, après deux années consécutives de récession. Mais les données publiées dans le document de l’IEDOM n’incitent guère à l’optimisme.

425 jours sans emploi pour un chômeur

« Pôle emploi a récemment développé un nouvel indicateur qui permet d’apprécier l’effet de la conjoncture sur l’état du marché du travail : l’indicateur conjoncturel de durée au chômage. Ainsi, les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi à La Réunion durant le quatrième trimestre 2011 ont une probabilité de 425 jours de rester sans emploi, soit un peu plus de 14 mois contre près de 12 mois en France entière. La Réunion est la deuxième région où le délai d’attente est le plus long avant de trouver un emploi, derrière la Guadeloupe (465 jours) ».

Plus de 80.000 allocataires du RSA "socle"

« Mis en place depuis le 1er janvier 2011 en remplacement du RMI et de l’allocation parent isolé, le Revenu de Solidarité Active “socle” (RSA “socle”) a été versé à plus de 80.000 foyers réunionnais à fin mars 2012. Leur nombre est en hausse de 1,7% par rapport à fin décembre 2011 (+ 4,2% sur un an). La progression la plus forte s’observe au sein des titulaires du dossier âgés de plus 50 ans, dont l’effectif s’accroît de 4,2% par rapport au quatrième trimestre 2011. La Caisse d’allocation familiale a octroyé 119,3 millions d’euros (en cumul sur les trois premiers mois de l’année), montant en augmentation de 3,1%.
Parmi les bénéficiaires, 53,2% d’entre eux sont demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi ».

Hausse du nombre d’interdits bancaires : près de 22.500

« Le nombre de personnes physiques en interdit bancaire continue de progresser au deuxième trimestre 2012 : + 0,7% par rapport au premier trimestre 2012 (+ 2,8% sur un an). Depuis le net recul observé au troisième trimestre 2010, suite à l’assouplissement des conditions de radiation du fichier central des chèques de la Banque de France, le nombre d’interdit bancaire n’a cessé de croître (+ 4,9% entre septembre 2010 et juin 2012).
Parallèlement, le stock d’incidents sur paiement par chèque diminue de 0,5% par rapport au trimestre précédent (- 1,1% en glissement annuel), tandis que le nombre de retraits de cartes bancaires pour usage abusif augmente de 0,2% (+ 11,8% sur un an) ».

601 nouveaux dossiers de surendettement en 6 mois

« Au cours du premier semestre 2012, 601 dossiers ont été déposés devant la commission de surendettement, soit une stabilité rapport au premier semestre 2011 (+ 0,2%).
Au deuxième trimestre 2012, le nombre de dossiers progresse de 7,2% par rapport au trimestre précédent. Toutefois, le nombre de dossiers reste également stable par rapport au même trimestre de 2011 ».


Kanalreunion.com