Luttes sociales

L’intersyndicale refuse les évaluations d’école

Éducation

Témoignages.re / 3 juin 2011

L’intersyndicale de l’Éducation (SNUIDI-FO, SCENRAC-CFTC, Sud-Éducation et SAIPER-PAS974) dénonce la mise en place de nouveaux dispositifs, en particulier l’évaluation d’école. Elle demande au Rectorat de retirer ces dispositifs dans l’Académie.
Expérimentée dans 5 écoles en 2010, mais refusée par 4 d’entre elles, selon l’intersyndicale, l’évaluation d’école a été proposée dans toutes les écoles cette année. L’intersyndicale regrette que cette évaluation soit présentée comme une obligation, sous forme de note de service depuis février, et dénonce la « pression supplémentaire » exercée sur les enseignants.
Ces évaluations d’école, menées par une équipe départementale, visent à mettre en place des « contrats d’objectifs », « comme dans une entreprise privée avec une rentabilité », souligne l’intersyndicale.
L’intersyndicale y voit un moyen de faire porter aux enseignants la responsabilité de « la casse de l’école publique ». « On veut nous faire participer à l’évaluation de cette catastrophe », affirme Bruno Giberkt de Sud Éducation, qui rappelle que 75 postes seront supprimés à la rentrée et des classes fermées.
Les évaluations d’école sont accompagnées d’entretiens de carrière et s’ajoutent aux inspections d’école. L’intersyndicale n’hésite pas à comparer la pression exercée aujourd’hui sur les enseignants avec le cas France Télécom et dénonce le travail supplémentaire attribué au directeur d’école.

EP


Kanalreunion.com