Luttes sociales

L’UFC Que Choisir demande une enquête

Approvisionnement en carburant

Témoignages.re / 25 février 2012

L’UFC Que Choisir île de La Réunion ne reste pas indifférente à ce qui se passe dans l’île, et dénonce comme d’autres acteurs le scandale de la vie chère sur l’île.

« L’UFC Que Choisir île de La Réunion, en tant que membre de l’observatoire des prix à demandé à plusieurs reprises que les surplus de taxes générés par l’augmentation du pétrole soient redistribués aux consommateurs obligés d’utiliser leur véhicule pour se rendre à leur travail ou pour l’exercice de leur activité. Malheureusement nos politiques de tous bords ont fait la sourde oreille. Les évènements montrent aujourd’hui que nous étions dans le vrai.
Nous rappelons la récente étude faite par notre fédération en métropole sur les profits pétroliers qui constate le niveau faramineux réalisé par le secteur dans un contexte où le consommateur est totalement captif. La partie la plus importante des bénéfices est réalisée au niveau de l’extraction et de l’exploitation (83% des bénéfices de Total en 2011). Ceci a permis à Total une rentabilité économique de 20% quand elle est de 15% normalement.
L’UFC-Que Choisir, qui s’alarme régulièrement de la dépendance au pétrole des ménages, demande aux pouvoirs publics nationaux et européens de se saisir de cette question et d’avancer vers une régulation du secteur. Elle constate la mainmise des pétroliers sur les prix et les marges de toutes les activités allant de l’extraction à la distribution, au détriment du consommateur.
L’augmentation hors taxes entre janvier 2009 et 2012 est de 117% pour l’essence et de 87.8% pour le gazole. À La Réunion avec le jeu de la taxation à l’arrivée et de l’octroi de mer le consommateur subit la double rente des pétroliers et de la taxe publique.
La Réunion étant approvisionnée via Singapour, c’est justement la partie où l’obscurité sur la formation des prix est la plus opaque. Les pétroliers justifient cette obligation d’acheter à Singapour, par la nécessité de fournir des carburants aux normes européennes. Cependant, la non transparence des pétroliers ne permet pas aux consommateurs de vérifier la qualité des carburants et la sincérité des prix.

L’UFC Que Choisir île de La Réunion demande donc qu’une enquête complémentaire soit diligentée au niveau de l’approvisionnement de notre île afin faire toute la lumière sur le vrai prix du carburant surtout dans sa partie internationale. Dans l’immédiat, elle réitère sa demande de redistribution aux ménages les plus défavorisés des excédents de taxes générées par les augmentations successives par l’intermédiaire d’aides directes.
Toutefois, nous savons que le problème du pétrole ne sera pas réglé de cette manière, et que l’urgence est désormais de développer, partout où cela peut se faire, même sans infrastructures de grandes performances, un réseau de transports en commun en site propre, si nécessaire par tronçons, de sorte que les déplacements puissent être réalisés par le biais de transports en commun nombreux, rapides et peu onéreux, sans omettre la desserte des hauts via des navettes.
Ce sera la seule manière de réduire valablement les coûts de transports, et par conséquent de réduire la dépendance des consommateurs au pétrole ».


Kanalreunion.com