Luttes sociales

L’UNEF interpelle le gouvernement

Visites de Manuel Valls et de Najat Vallaud Belkacem à La Réunion

Témoignages.re / 10 juin 2015

Dans un communiqué diffusé le 10 juin, veille de l’arrivée du Premier ministre, l’UNEF-Réunion fait part de ses revendications.

La venue du Premier Ministre, Manuel Valls, ainsi que de la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, de la Ministre des Outre-Mers, George Pau-Langevin, et du Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner, se passe dans un contexte social difficiles pour les jeunes réunionnais.

Le département de La Réunion connaît une précarité particulièrement marquée et visible à travers le taux de chômage qui ne baisse pas chez les jeunes (60% de jeunes n’ont pas d’emplois) et le plus fort taux d’étudiants boursiers de France soit 56% des étudiants de l’Île qui ne peuvent même pas tous être logés au CROUS avec une capacité d’environ 1 000 chambres pour les 18 000 étudiants de La Réunion.
Cette situation ne peut plus durer. Malgré quelques annonces faites lors de la venue du Président François Hollande, en juillet 2014, telles que la création d’une classe préparatoire aux grands concours de la fonction publique à l’Université de La Réunion ainsi que la création d’une passerelle entre l’Université de La Réunion et Sciences Po Paris pour les étudiants en Master.

Les jeunes de La Réunion ont un réel besoin d’autonomie pour faire face à la précarité comme l’ont récemment prouvé les derniers chiffres de l’enquête de l’INSEE publié le 21 mai dernier. Pour accéder à cette autonomie, les jeunes ont besoin d’actions urgentes.
C’est pour celà que nous sommes particulièrement attentifs sur plusieurs questions telles que le logement pour les jeunes et la réalisation des 500 logements du CROUS de La Réunion faisant partie du plan 40 000 du gouvernement et prévu avant la fin du quinquennat.

La question du budget de l’Université de La Réunion est également au centre de nos priorités avec le surcoût lié à l’éloignement de l’établissement qui n’est toujours pas pris en compte.

Enfin, nous revendiquons en priorité absolue la création d’un complèment de bourse pour tous les étudiants bousiers des DROM afin de pouvoir améliorer le quotidien des étudiants qui font face à un coût de la vie plus cher qu’en métropole. Les fonctionnaires se voient attribuer une prime de vie chère et non les étudiants qui sont pourtant confrontés aux mêmes problématiques et qui font partie de la classe la plus fragile de la société actuelle.

Ainsi, l’UNEF Réunion interpelle et demande une audience au Premier Ministre, Manuel Valls, ainsi qu’à la Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, pour aborder ces questions. L’UNEF Réunion participera également au rassemblement de l’intersyndicale prévu ce jeudi 11 juin à 10h devant la Préfecture.


Kanalreunion.com