Luttes sociales

L’Union Régionale Sud CGTR : « soutien aux salaries de la S.I.B »

Témoignages.re / 4 décembre 2013

Dans un communiqué d’hier, l’Union Régionale Sud CGTR apporte son soutien aux 33 salariés de SIB en lutte pour sauver leurs emplois.

« La SIB fait des bénéfices, mais pas assez au goût de ses actionnaires qui réclament encore plus de dividendes.

33 familles sacrifiées pour assouvir l’appétit féroce des actionnaires de la SIB. Plusieurs dizaines d’autres seront impactées de manière indirecte.

L’Union Régionale Sud dénonce ces patrons voyous et appelle tous les travailleurs et tous les Réunionnais à soutenir les salariés de la SIB dans leur lutte.

Aujourd’hui, ce sont les salariés de la SIB, demain probablement d’autres familles réunionnaises vont être sacrifiées par ces patrons voyous pour engraisser des actionnaires toujours plus voraces.

Il est plus qu’urgent de légiférer pour interdire ces licenciements boursiers dans les entreprises qui font des bénéfices, encore plus dans une région qui compte 30% de chômeurs.

Nou pé pa lès band volèr là, fé sa zot i vé dan nout péi !

Les patrons de la SIB ferment une entreprise qui fait des bénéfices et ont l’outrance de vouloir continuer à distribuer à la Réunion, leurs produits importés de France.

Pour ces patrons voyous, les travailleurs réunionnais ne sont juste bons qu’à consommer.

Une telle attitude de la part de patrons, relève de l’assassinat, la préméditation étant clairement établie et le mobile n’est rien d’autre que l’argent, toujours l’argent.

Les patrons de la SIB ne veulent plus produire à la Réunion. Il faut boycotter, voire interdire leurs produits dans notre pays.

I fo zot i respek band travayer renyoné nou lé pa plis nous lé pa moin !

Le gouvernement se dit vigilant sur la situation de la SIB, son représentant Le Préfet ne s’est pour l’instant borné qu’à assurer la protection rapprochée des Cols Blancs de Colgate.

Le patronat par son arrogance et le gouvernement par son inaction ne laissent aujourd’hui aux travailleurs et aux sans-emplois de la Réunion, pas d’autre choix, que l’explosion sociale ! »

Secrétaire général

Pascal Hoareau


Kanalreunion.com