Luttes sociales

L’urgence de réaliser les infrastructures indispensables au développement

La FRBTP écrit aux deux signataires pressentis des "Nouveaux accords de Matignon"

Témoignages.re / 13 octobre 2010

Ayant appris la signature des "Nouveaux accords de Matignon" demain entre François Fillon et Didier Robert, la FRBTP a adressé deux courriers au Premier ministre et au président de la Région. La Fédération réunionnaise du BTP insiste sur l’urgence à lancer au plus vite plusieurs grands chantiers de la compétence de la Région, notamment la nouvelle route du littoral, la rocade du Tampon, le boulevard Nord de Saint-Denis et la quatre-voies entre Saint-Pierre et Saint-Joseph.

« A la veille de la signature des "Nouveaux accords de Matignon”, et alors que le secteur du BTP réunionnais traverse une des plus graves crises de son histoire, la FRBTP a écrit au Président de Région, Didier Robert, et au Premier ministre, François Fillon, pour leur rappeler :

- le rôle fondamental du Conseil régional en matière d’aménagement du territoire et de réalisation des grandes infrastructures physiques indispensables au développement économique de La Réunion,

- l’urgence à réaliser ces infrastructures, dont naturellement et prioritairement le boulevard Nord de Saint-Denis et la nouvelle route du littoral, ainsi que l’aménagement des plateformes aéroportuaires de Roland Garros et de Pierrefonds, mais également le contournement Nord de Saint-Pierre, la liaison en deux fois deux-voies Saint-Pierre-Saint-Joseph, le contournement (en 2 X 2 voies) du Tampon, l’aménagement de la route des Plaines, le désenclavement de Cilaos, la poursuite des travaux d’endiguement et la suppression des radiers et l’itinéraire des Hauts de l’Est. »


Lettre de la FRBTP au Premier ministre

« Monsieur le Premier ministre,
Dans un courrier que nous vous avions remis le 09 juillet 2009, à l’occasion de l’inauguration de la route des Tamarins, nous vous demandions qu’au regard de l’extrême gravité de la situation du secteur de la construction — dont nous soulignions qu’elle était d’abord une crise d’activité — comme aussi au regard du poids de la commande publique dans notre secteur, de bien vouloir tout mettre en œuvre pour mobiliser les services de l’État à engager et à soutenir activement le lancement de travaux publics et de constructions par les collectivités locales et territoriales de La Réunion.
Dans le prolongement de nos échanges, et par courrier en date du 16 octobre 2009, nous vous avions rappelé l’urgence d’un “Plan de Relance Réunion Construction” et par ailleurs transmis notre contribution aux États Généraux de l’Outre-mer (Atelier 3/Projets structurants) intitulée : "Urgence BTP et grands projets structurants pour un Développement Durable à La Réunion".

Depuis, et comme vous le savez, la situation du secteur BTP/Construction à La Réunion n’a cessé de se dégrader, se soldant aujourd’hui par 10.000 emplois perdus en deux ans, autant de familles en souffrance et un nombre croissant d’entreprises défaillantes et au bord de la liquidation ; la situation du BTP réunionnais est sept fois plus dégradée qu’en métropole.

Aussi, au moment où nous apprenons la signature imminente avec la Région Réunion des "Nouveaux accords de Matignon", nous nous permettons d’insister sur l’urgence à soutenir les investissements de notre région et à engager au plus vite les financements permettant de réaliser les grandes infrastructures physiques indispensables à son développement économique, dont naturellement et prioritairement le boulevard Nord de Saint-Denis et la nouvelle route du littoral, ainsi que l’aménagement des plateformes aéroportuaires de Roland Garros et de Pierrefonds. Cette même urgence concerne les entreprises et les emplois du BTP, ainsi que la préservation de l’outil de production du secteur, déjà fortement mis à mal.

Alors que le BTP réunionnais traverse une des plus graves crises de son histoire, nous espérons vivement que les nouveaux Accords de Matignon, que vous allez signer avec la Région Réunion, seront enfin l’acte déclencheur d’une relance rapide de l’activité du secteur BTP. (…)


Lettre de la FRBTP au président de la Région

« Monsieur le Président,
Le 08 juillet 2009, dans un courrier remis au Premier ministre François Fillon — à l’occasion de l’inauguration de la route des Tamarins —, nous lui demandions qu’au regard de l’extrême gravité de la situation du secteur de la construction — dont nous soulignions qu’elle était d’abord une crise d’activité — comme aussi au regard du poids de la commande publique dans notre secteur, de bien vouloir tout mettre en œuvre pour mobiliser les services de I’État à engager et à soutenir activement le lancement de travaux publics et de constructions par les collectivités locales et territoriales de La Réunion.

Dans le prolongement des échanges que nous avions eus avec le Premier ministre, et dans le cadre des États Généraux de l’Outre-mer, nous avions par ailleurs transmis aux ministères concernés notre contribution (Atelier 3/Projets structurants) intitulée : "Urgence BTP et grands projets structurants pour un Développement Durable à La Réunion".

Depuis, et comme vous le savez, la situation du secteur BTP/Construction n’a cessé de se dégrader, se soldant aujourd’hui par 10.000 emplois perdus en deux ans, autant de familles en souffrance et un nombre croissant d’entreprises défaillantes et au bord de la liquidation.

Aussi, au moment où nous apprenons la signature imminente des nouveaux Accords de Matignon, nous nous permettons de rappeler à votre attention le rôle fondamental que joue la Collectivité que vous présidez en matière d’aménagement du territoire et de réalisation des grandes infrastructures physiques indispensables au développement économique de notre région.
Nous nous permettons également d’insister sur l’urgence à réaliser ces infrastructures dont naturellement et prioritairement le boulevard Nord de Saint-Denis et la nouvelle route du littoral, ainsi que l’aménagement des plateformes aéroportuaires de Roland Garros et de Pierrefonds, mais également le contournement Nord de Saint-Pierre, la liaison en deux fois deux-voies Saint-Pierre-Saint-Joseph, le contournement (en 2 X 2 voies) du Tampon, l’aménagement de la route des Plaines, le désenclavement de Cilaos, la poursuite des travaux d’endiguement et la suppression des radiers et l’itinéraire des Hauts de l’Est.
« Nous ne laisserons pas tomber le BTP », avait déclaré le Premier ministre le 09 juillet 2009, lors de sa visite à La Réunion.
Alors que le BTP réunionnais traverse une des plus graves crises de son histoire, nous espérons vivement que les nouveaux Accords de Matignon que vous allez signer seront enfin l’acte déclencheur d’une relance de l’activité du secteur BTP. »


Kanalreunion.com