Luttes sociales

La CGPER répond à la FDSEA

Sophie Périabe / 2 avril 2011

Hier, le président de la Chambre d’agriculture, Jean-Yves Minatchy, a tenu à apporter quelques précisions sur les déclarations du président de la FDSEA à propos de l’organisation de la chambre consulaire, parues dans la presse le mois dernier.

Selon le président de la Chambre verte, les propos tenus par le président du syndicat FDSEA ne seraient que pur mensonge.
« Nous invitons le président de la FDSEA ainsi que toute personne qu’il jugera utile de faire une enquête à la Chambre d’agriculture dès ce lundi et il recevra l’ensemble des informations dont il aura besoin », indique d’entrée Jean-Yves Minatchy.
En premier lieu, le président de la Chambre d’agriculture tient à informer que le nombre de congés maladie reste inférieur à 22% au taux enregistré en 2006 sous la présidence de la FDSEA.
« Rien ne vaut la vérité des chiffres. En 2005, plus de 3.200 jours d’arrêts maladies à la Chambre d’agriculture, en 2010, 2.200 jours. Concernant, le nombre d’arrêt maladies longue durée (ALD), ils étaient 7 salariés en 2005 et 4 en 2011 dont une secrétaire arrêtée depuis 2004 », précise Jean-Yves Minatchy.
Selon ce dernier, « la maladie ne peut être un prétexte de débat syndical ».
En second lieu, « le président de la FDSEA n’est plus à un mensonge près lorsqu’il parle de démissions des responsables du département aménagement et développement territorial et de la personne chargée des ressources, observatoires, études et méthodes. Ces personnes font toujours partie de l’effectif de la Chambre d’agriculture à ce jour et rien ne laisse à penser qu’elles sont sur le point de quitter l’institution », souligne Jean-Yves Minatchy.
Pour le président de la CGPER, « le président de la FDSEA est très préoccupé par la situation du personnel de la Chambre d’agriculture et beaucoup moins par le sort des planteurs et éleveurs de La Réunion affectés par la sécheresse et probablement par l’augmentation des coûts des productions ».
En tout état de cause, les élus de la Chambre d’agriculture assurent qu’ils continueront à prendre des décisions d’organisation dans les cadres réglementaires prévus afin de rendre un service de qualité et de proximité à destination de nos principaux ressortissants à savoir les planteurs et éleveurs de La Réunion.

 SP 


Kanalreunion.com