Luttes sociales

La CGTR dénonce « la répression policière et judiciaire en Kanaky »

Témoignages.re / 11 septembre 2009

Dans un communiqué diffusé hier sous la signature de son secrétaire général Ivan Hoareau, la CGTR (Confédération générale du travail de La Réunion) « condamne la criminalisation de l’action syndicale en cours en Kanaky » et « réclame la libération immédiate » des dirigeants et militants emprisonnés de l’USTKE.
Elle « réitère son entière solidarité » aux camarades de l’USTKE et notamment son amitié à son secrétaire général Gérard Jodar.
La CGTR estime que la répression policière et judiciaire ne peut constituer une réponse aux attentes des salariés de Kanaky, elle ne fera qu’« embraser une situation socio-économique déjà sérieusement délitée ».
Enfin, selon le communiqué, le développement de la Kanaky ne se fera pas sans les travailleurs et les dirigeants qui se sont démocratiquement donnés.


Kanalreunion.com