Luttes sociales

La CGTR ne viendra pas manger la soupe

Le syndicat dénonce la récupération politicienne

Témoignages.re / 14 octobre 2014

La CGTR ne manifestera pas jeudi sous les fenêtres du préfet à l’appel du président de la Région Réunion Didier Robert. Voici les explications du syndicat.

À l’approche des élections politiques (cantonale, régionale et présidentielle) et professionnelles dans la fonction publique (le 4 décembre), une bonne partie de ce que la Réunion compte de récupérateurs, de populistes et démagogues, d’apprentis sorciers se donne rendez vous devant la préfecture ce jeudi… pour dénoncer la politique gouvernementale.

La CGTR condamne la politique d’austérité menée par les néo-libéraux qu’ils se prétendent socialistes ou qu’ils soient de droite.
Cependant et au vu du programme de 3 des principaux prétendants de l’UMP aux présidentielles, c’est l’austérité socialiste X 2 !

D’autres seront non pas "avec mais à côté" (juste à côté ?) de la droite politique ! Cela préfigure-t-il de nouvelles alliances/accords "mangé cochon" dont les initiateurs viendront le cas échéant nous expliquer les subtiles raisons tenant à la realpolitik ?

La continuité territoriale est certes une bataille syndicale à mener.
Dans le même temps, la CGT appelle à des manifestations dans toute la France à l’occasion de l’examen par l’assemblée nationale du projet de loi relative à la sécurité sociale qui menace de ponctionner encore plus les familles et les salariés afin de financer les cadeaux faits au patronat.
Celle-là de bataille nous semble devoir aussi être d’actualité. Et pourtant, l’échéance du 4 décembre ramène certains à de sombres calculs électoralistes.

Bon appétit et attention à l’indigestion

Ivan Hoareau CGTR


Kanalreunion.com