Luttes sociales

La CGTR réclame le maintien de la prime COSPAR

Vie chère

Témoignages.re / 15 novembre 2011

La CGTR a donné une conférence de presse hier pour dénoncer « une situation sociale et économique qui continue de s’aggraver » avec les mesures d’austérité annoncées par le gouvernement français la semaine dernière. Le syndicat estime que « la crise est devant nous » et réclame le maintien de la prime COSPAR. La CGTR appelle aussi à un rassemblement général devant la préfecture à Saint-Denis le mardi 29 novembre 2011 à partir de 9h. « Ce sont les négociations salariales qui sont en jeu actuellement. Il faut qu’on bouge. Si on ne le fait pas maintenant, on nous le reprochera », a expliqué Ivan Hoareau, le chef de file de la CGTR.

Emploi, salaire, précarité. Ces trois mots d’ordre étaient déjà au cœur des revendications d’Ivan Hoareau et de la CGTR lors de la grève générale du 27 septembre dernier. Cette fois encore, le syndicat se fait entendre face à « la situation catastrophique » que connaît La Réunion actuellement. 



« Le taux de chômage a atteint 33%, les minima sociaux ne suffisent plus. La période des négociations salariales arrive, il faut qu’on se batte. On demande à ce qu’on ne touche pas à la prime COSPAR. Elle a permis 62 millions d’économies dans la société réunionnaise. Si on nous l’enlève, ce ne sera en aucune façon une bonne chose pour notre économie », estime-t-il.



La CGTR se lance donc dans un combat pour le maintien de la prime COSPAR et demande son intégration dans les salaires. Le syndicat lance également un appel public à tous les salariés qui pourraient toucher la prime COSPAR et qui ne l’ont pas touchée. « Nous nous lancerons dans la bataille juridique pour eux », affirme Ivan Hoareau. 



Enfin, la CGTR prévoit un rassemblement le mardi 29 novembre 2011 devant la préfecture pour débattre des négociations salariales. Cette fois, la mobilisation n’est pas celle de l’intersyndicale. « Après la manifestation du 27 septembre, nous avons essayé de travailler tous ensemble, mais c’est quelque chose de difficile. Cependant, tous ceux qui voudront nous rejoindre dans notre mouvement le 29 novembre sont les bienvenus », lance Ivan Hoareau.


www.ipreunion.com


Kanalreunion.com