Luttes sociales

La CGTR solidaire des travailleurs du BTP

Le MEDEF refuse la moindre augmentation des salaires

Témoignages.re / 15 mars 2016

La Confédération générale du Travail de La Réunion a publié ce 15 mars une déclaration dans laquelle elle affirme « sa totale solidarité » avec les travailleurs du secteur Bâtiment et Travaux publics. Actuellement en négociation annuelle sur les salaires, les syndicats font face à l’intransigeance du MEDEF qui refuse toute augmentation. Voici le texte de la déclaration signé par Ivan Hoareau, secrétaire général de la CGTR

JPEG - 44.6 ko

« La CGTR apporte sa totale solidarité aux travailleurs du BTP confrontés au mépris et à la morgue du grand patronat et notamment de M. Siriex.

Pour la 2e année consécutive, le MEDEF propose 0 % d’augmentation ! C’est tout simplement un refus de négocier, une insulte aux salariés et à leurs représentants. Quel dialogue social ? Une telle attitude ne peut qu’alourdir un climat social déjà sérieusement tendu.

Au nom de qui parle M. Siriex : des multinationales dont il est un éminent représentant ou des TPE réunionnaises qu’il étrangle dans un réseau de sous-traitance en cascade ?

Le patronat du BTP donne la consigne à toutes les autres branches et secteurs professionnels. La bataille dans le BTP dépasse ce seul secteur : l’objectif est d’éteindre toute revendication salariale, quelquefois le secteur.

La complicité objective du petit patronat est affligeante. Elle se contente des miettes que veut bien lui laisser le grand patronat, quitte à s’entredéchirer dans un spectacle lamentable. Ne remettant jamais véritablement en cause sa dépendance par rapport aux majors, elle fait porter à ses propres salariés les turpitudes du grand patronat.

Nous l’avons toujours dit : le patronat utilise la crise pour mieux tondre les salariés. L’attitude condescendante de M. Siriex en est un exemple édifiant.

Où vont les immenses profits issus de la réalisation notamment de la NRL ? Et sur lequel projet les majors font la pluie et le beau temps.

À minima, 1,6 milliard d’euros : un chantier majeur du siècle !

Les travailleurs du BTP doivent avoir toute notre solidarité et cela dans l’intérêt bien compris de tous les travailleurs de la Réunion.

La mobilisation du 31 mars sera l’occasion pour tous les travailleurs et notamment ceux du BTP de faire entendre leurs voix et leur exaspération devant le mépris patronal. Pour demander l’ouverture de réelles négociations dans l’intérêt des salariés et du territoire. »

Pour la CGTR
Ivan Hoareau


Kanalreunion.com