Luttes sociales

La CGTR-Sud propose aux chômeurs d’entrer dans un syndicat

Des syndicalistes à la rencontre des travailleurs privés d’emploi

Témoignages.re / 10 novembre 2017

Hier devant le Pôle emploi de Saint-Pierre, la CGTR-Sud organisait une action à destination des travailleurs privés d’emploi. Les militants de la CGTR ont notamment sensibilisé ces travailleurs à la nécessité de s’organiser pour être plus forts et faire entendre ses revendications au sein d’un syndicat. Ils ont également distribué un tract appelant à participer à la prochaine mobilisation du 16 novembre contre la politique de casse sociale du gouvernement. En voici le contenu.

JPEG - 65.7 ko
Les militants de la CGTR-Sud hier devant le Pôle emploi de Saint-Pierre.

Les dernières réformes du gouvernement (Loi Travail XXL, réforme assurance chômage, suppression des emplois aidés…) vont aggraver la situation des travailleurs Réunionnais et nous priver de tous nos droits. Et ce, alors même que nous sommes 30 % à être privés d’emplois et que la moitié de notre population vit sous le seuil de pauvreté.

Ne laissons pas le gouvernement créer un nouvel esclavage, battons-nous dès maintenant pour nos droits !

Avec la Loi Travail XXL, la majeure partie de nos acquis sociaux seront supprimés et cela conduira à une augmentation du chômage. Voici quelques éléments de cette “réforme” :

Période d’essai illimitée
CDI de chantier = un CDD fraudé : le contrat s’arrête à la fin du chantier
Le licenciement sans justification devient autorisé

BUMIDOM le retour

Désormais, vous pourrez être muté n’importe où (par exemple dans la Creuse), dès demain et sans votre accord ! En cas de refus, c’est le licenciement assuré…

La mutation forcée, Debré en rêvait avec le BUMIDOM, Macron l’a fait avec la Loi Travail !

Chômeurs, on nous prend pour des voyous !

Avec la réforme de l’Assurance Chômage, le gouvernement baisse nos indemnités et veut nous obliger à pointer tous les jours pour prouver que nous sommes “de bons chômeurs” !

Suppression des emplois aidés : l’Etat appauvrit nos familles

Avec la suppression des 25.000 emplois aidés le gouvernement montre une fois de plus son mépris envers les travailleurs Réunionnais. Comme si le chômage n’était pas déjà assez haut, comme si les taties n’étaient pas essentielles pour nos marmays, comme si nout péi n’avait pas besoin d’entretien…