Luttes sociales

La commune puise dans ses fonds propres pour préserver le service public

La Possession a besoin de 200 contrats, la Préfecture en attribue moins de la moitié

Témoignages.re / 17 février 2011

Sur les 200 contrats que La Possession a sollicité à la Préfecture, « seuls 90 ont été attribués » à cette ville « pour 2011 » et « l’ensemble des services », explique le maire Roland Robert dans le communiqué suivant. Malgré tout « la Municipalité mettra en œuvre tous les moyens nécessaires pour garantir les emplois des agents affectés à l’éducation de nos enfants », précise-t-il.

« Dans le cadre de notre projet d’éducation, qui place l’enfant au cœur de la Ville, La Possession dispense depuis plusieurs années une offre éducative de plus en plus reconnue des usagers, des partenaires et des institutions. À ce titre, nos services gèrent en partenariat avec la Caisse des Écoles et le CCAS un nombre important de structures d’accueil :

- 4.328 élèves dans 26 écoles,

- 3.450 rationnaires dans les restaurants scolaires,

- 180 places dans les 5 crèches,

- 2.256 places dans les accueils périscolaires le matin ; le soir, les mercredis et les vacances,

- 51 enfants dans le dispositif de Réussite éducative.

L’encadrement de nos enfants et la gestion de nos établissements nécessitent un nombre important de personnels dans différents domaines d’intervention :

- 74 ATSEM à la Vie éducative,

- 140 agents à la restauration scolaire,

- 60 employés à l’entretien,

- 75 personnes dans les crèches,
La Caisse des Écoles gère 82 agents sur l’année et 40 saisonniers.
Ce sont donc plus de 400 personnes qui sont directement concernées par l’épanouissement de nos enfants.

En plus des emplois permanents, de nombreux postes sont occupés par des agents bénéficiant de contrats aidés indispensables pour équilibrer le taux d’encadrement exigé par les textes règlementaires.

Mais comme chacun le sait, le nombre de contrats aidés a considérablement diminué cette année. Malgré les négociations que nous avons menées avec la Préfecture, sur 200 contrats sollicités, seuls 90 ont été attribués à La Possession en 2011 pour l’ensemble des services.
Dans ce contexte défavorable, la Ville se trouve donc dans l’obligation de consolider temporairement les postes des agents en fin de contrats sur ses fonds propres.

C’est ainsi que pour assurer la qualité de nos prestations, la Municipalité procède actuellement à l’élaboration de nombreux contrats en « besoins occasionnels ».
Cette réorganisation entraîne inévitablement quelques complications dans nos structures que nous font remonter les équipes et les usagers.

C’est pourquoi, nous vous demandons, Mesdames, Messieurs de nous assurer de votre compréhension et de votre précieux soutien dans notre démarche. Soyez assurés que la Municipalité mettra en œuvre tous les moyens nécessaires pour garantir les emplois des agents affectés à l’éducation de nos enfants ».


Kanalreunion.com