Luttes sociales

La France et l’Allemagne s’attaquent à l’emploi des jeunes

Céline Tabou / 1er mai 2013

Près de 6 millions de jeunes sont aujourd’hui au chômage en Europe, posant aux dirigeants européens la nécessité d’agir car « L’Europe ne peut se permettre de sacrifier ainsi toute une génération ».

Alors que l’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a publié son plan d’action pour lutter contre le chômage chez les moins de 25 ans, les Européens ont également décidé d’engager un « new deal ».

Vaincre le chômage des jeunes

Au-delà du chômage de masse chez les jeunes, plus de 14 millions d’Européens de moins de 25 ans sont sortis du « système scolaire sans qualification et ne sont ni en stage, ni en formation, ni en étude », a expliqué François Hollande, le 28 mai lors d’un colloque européen sur l’emploi des jeunes à l’institut d’études politiques de Paris.
Le forum a réuni plusieurs ministres du travail européens, dont Wolfgang Schaüble, ministre des Finances allemand et son homologue français Pierre Moscovici. « Il y a urgence » s’est alarmé le chef de l’État français. En concertation avec la chancelière allemande, ces derniers se sont mis « d’accord pour parvenir à un véritable plan pour l’emploi des jeunes dès cette année ». Ce dernier a indiqué que « la jeune génération viendra nous demander des comptes toute sa vie durant, elle attend notre solidarité et on ne peut pas la laisser à cette absence de fortune, à cette rancœur et cette colère ».
Le plan prévu repose sur trois leviers : l’accès au crédit pour les PME, le développement de l’alternance et la mobilité géographique des jeunes. L’objectif est également de faire un meilleur usage des fonds européens. En mars 2013, 5,69 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage dans l’Union européenne, dont 3,6 millions dans la zone euro. Ce chiffre a augmenté par rapport à la même période l’an dernier, ils sont 177.000 jeunes de plus dans l’UE et + 184.000 dans la zone euro. Le taux de chômage des jeunes s’est élevé à 23,5% dans l’UE et à 24% dans la zone euro, contre respectivement 22,6% et 22,5% en mars 2012.

Soutenir les PME, créatrice d’emploi

Le ministre français, Michel Sapin, a indiqué que « ce sont dans les PME et les PMI que se créent le plus d’emplois pour les jeunes, c’est elles qu’il faut soutenir ». Déclaration soutenue par la ministre allemande du Travail Ursula von der Leyen, qui a expliqué : « Beaucoup de PME, qui sont l’épine dorsale de nos économies, sont prêtes à produire, mais ont besoin de capital. Or, elles n’y ont accès qu’à un taux exorbitant. Ce cercle vicieux, nous entendons le briser, notamment grâce à la Banque européenne d’investissement ».
Selon le calendrier officiel, le plan sera parachevé en grande pompe le 3 juillet 2013 à Berlin par une réunion des ministres du Travail des Vingt-Sept présidée par la Chancelière, Angela Merkel. « C’est là que nous aurons aussi à donner une nouvelle ampleur à ce plan pour l’emploi des jeunes » pour éviter une « rupture » générationnelle avec une jeunesse européenne frappée de plein fouet par la crise et le chômage, a indiqué François Hollande.

 Céline Tabou  


Kanalreunion.com