Luttes sociales

La FSU rencontre le nouveau recteur

Dégradation des conditions de travail dans l’Éducation nationale

Témoignages.re / 8 février 2013

Dans un communiqué, la FSU rend compte de sa rencontre mardi dernier avec le recteur Thierry Terret.

La FSU a été reçue en audience par le nouveau recteur d’académie. A cette occasion, elle a exposé les préoccupations actuelles et quotidiennes des personnels de l’Éducation nationale de La Réunion.

Les syndicats de la FSU ont dénoncé la dégradation des conditions de travail dans les établissements et services et insisté sur la nécessité de restaurer un climat de confiance entre les personnels et la hiérarchie, ce climat s’étant sérieusement dégradé ces dernières années : multiplication des violences, alourdissement de la charge de travail et détournement des missions, non-respect des droits syndicaux, des instances représentatives (Conseils d’administration, comité technique...), pressions de la hiérarchie. Nous prenons acte de la volonté de M. le Recteur d’être tenu informé de tous les faits et dysfonctionnements, et de faire vivre l’instance spécifiquement chargée de traiter la souffrance au travail.

En matière de postes, la FSU salue les créations prévues à la prochaine rentrée, mais celles-ci ne doivent pas masquer les retards structurels pré-existant dans notre académie et qui doivent être comblés.

Concernant les futures ESPE (Ecoles supérieures du professorat et de l’enseignement qui succèdent donc aux IUFM), M. le Recteur nous a annoncé la création d’un comité de pilotage qui doit rendre son expertise à la fin du mois ; La FSU ne peut que s’inquiéter de cette précipitation.

Nous nous félicitons du regard attentif porté par le nouveau recteur sur la langue régionale dont il a annoncé l’intégration dans la formation des futurs enseignants.

Sur le sujet des rythmes scolaires actuellement au cœur des débats, M. le Recteur a donné consigne de consulter les Conseils d’école, une avancée que nous réclamions même si cela ne répond pas aux objections plus globales que la FSU exprime sur l’ensemble du dossier.

La FSU a rappelé au recteur sa ferme opposition à la régionalisation de la carte des formations et des lycées professionnels et de même qu’à tout développement de l’apprentissage.

La FSU se réjouit du retour à un climat d’écoute et de dialogue ; pour autant, nous resterons vigilants à l’égard de la politique éducative qui sera mise en œuvre dans l’académie.

Christian Picard,

Secrétaire départemental


Kanalreunion.com