Luttes sociales

La grève continue

LP Schoelcher à Saint-Louis

Témoignages.re / 22 février 2011

L’Assemblée générale d’hier matin a voté à bulletin secret la reconduite du blocage de l’établissement par 47 voix pour et 27 contre et 4 votes blancs.

Les revendications, n’ayant pas été prises en compte par le Rectorat et le ministère, restent les mêmes. La semaine dernière, le recteur n’a reçu qu’un petit nombre des représentants des enseignants, et aucun représentant des parents d’élèves, ce qui est proprement scandaleux ! A ceux qu’il a reçus, il a dit en substance que ce n’est pas de sa compétence, mais de celle du ministre et des députés qui ont voté le budget !
En lycée professionnel, la situation est extrêmement préoccupante à cause de la réforme de la voie professionnelle initiée il y a trois ans et dont les effets pernicieux sont en train de se révéler : restriction de la carte des formations, augmentation du nombre d’élèves par section, suppressions de postes, augmentation des heures supplémentaires et développement des emplois précaires pour assurer les enseignements dus aux élèves.
Les restrictions budgétaires se font donc au détriment de la qualité de l’enseignement et aussi de la sécurité des élèves, puisque dans le même temps, des contrats de vie scolaire, qui permettaient la surveillance et la protection des jeunes, sont supprimés (au lycée, quatre postes de médiateurs et un poste d’assistant d’éducation disparaissent).
Ce sont d’abord les lycées professionnels qui sont victimes de ces restrictions alors que ce sont eux qui accueillent les jeunes qui ont le plus de difficultés et donc qui auraient besoin d’un encadrement renforcé. Ce sont une fois de plus les plus faibles qui sont lésés.
Les autres établissements scolaires sont aussi concernés, dans une moindre mesure... pour l’instant !


Kanalreunion.com