Luttes sociales

La lutte contre la vie chère : le Parlement alerte la Commission européenne

Une proposition de Younous Omarjee au Parlement européen

Témoignages.re / 23 mars 2012

Dans un communiqué, Younous Omarjee, député de l’Alliance des Outre-mer au Parlement européen, revient sur l’élaboration d’un rapport de son assemblée sur les Outre-mer, et notamment sur le rôle de la politique de cohésion et de l’Union européenne dans les Régions ultrapériphériques. La lutte contre la vie chère est l’une des propositions clefs. À l’initiative de Younous Omarjee, elle figure dans le rapport.

Le mardi 20 mars, les députés de la Commission développement régional du Parlement européen se sont prononcés sur le rôle de la politique de cohésion et de l’Union européenne dans les Régions ultrapériphériques. Ce texte du Parlement tient pour objectif d’insuffler plusieurs idées fortes à la Commission européenne avant qu’elle ne publie probablement le 20 mai prochain sa stratégie renouvelée pour les Régions ultrapériphériques.

Younous Omarjee, Député européen chef de file de la Commission développement régional pour son groupe, la Gauche Unitaire et Verte européenne, a très largement contribué à l’écriture de ce rapport par le dépôt d’une trentaine d’amendements.

Ce rapport demande notamment à l’initiative de Younous Omarjee que des instruments spécifiques soient mis en œuvre pour réduire les disparités en matière de libre circulation des personnes, des biens et des services, et que l’Union européenne prenne à bras le corps les défis que les Outre-mer ont à relever tels que : la mondialisation, les changements climatiques, l’approvisionnement énergétique, le développement des énergies renouvelables, les transports en commun, la gestion durable des ressources naturelles, marines et agricoles, la préservation de la biodiversité, l’inclusion sociale, la lutte contre la pauvreté, les pressions démographiques.

Younous Omarjee, parmi de nombreuses autres propositions clefs, a demandé à ses collègues du Parlement européen d’intégrer la lutte contre la vie chère dans le rapport du Parlement. Proposition qui a été acceptée à l’unanimité, et qui attire l’attention de la Commission européenne sur les situations de monopoles, d’abus de position dominante et d’ententes illicites qui ont pour conséquence injuste l’accentuation de la cherté de la vie. En conséquence de ce constat, les députés européens demandent aussi à la Commission européenne de réaliser une étude sur la formation des prix dans les RUP.


Kanalreunion.com