Luttes sociales

La lutte des travailleurs du BTP continue

La grève du BTP entre dans sa deuxième semaine

Témoignages.re / 14 avril 2016

Cela fait maintenant une semaine que la grève a commencé dans le BTP. Les travailleurs font toujours face à l’intransigeance du patronat qui a refusé hier de venir à la table des négociations. Les dockers ont fait part de leur solidarité en cessant le travail. Le mouvement enregistre un nouveau soutien avec celui de la Section PCR du Port.

JPEG - 50.2 ko
La CGTR-BTP dans une manifestation contre la loi El-Khomri.

Hier matin au Port, l’assemblée générale conjointe de la CGTR Port et Dock et des travailleurs du BTP a débouché sur une extension de la grève. Les travailleurs du port ont en effet décidé de cesser le travail hier.

La journée s’est ensuite poursuivie comme la veille par l’organisation de plusieurs manifestations. Les grévistes ont dressé plusieurs barrages filtrants aux entrées de la ville du Port pour maintenir la pression sur le patronat du BTP. L’objectif est de paralyser le fonctionnement des grandes entreprises de ce secteur, dont les sièges et les installations principales se situent dans la ville portuaire.

Le patronat pas venu discuter

Sur le plan des négociations, les différentes parties s’étaient rencontrées la veille à la préfecture. Les travailleurs avaient choisi de baisser leur revendication d’augmentation, de 3 % à 2,9 %. Cela n’avait pas permis la conclusion d’un accord, la FRBTP ne voulait en effet pas aller au-delà de 1 % de hausse des salaires à compter du 1er avril, et voulait une signature immédiate sur cette base.

Une nouvelle rencontre était prévue hier après-midi à la Direction du Travail. À l’heure dite, seule l’intersyndicale était présente. Le patronat était donc resté sur sa position : 1 % à prendre ou à laisser.

En conséquence, la grève va entrer dans sa deuxième semaine. Les représentants des travailleurs ont annoncé la poursuite des actions pour ramener le patronat à la table des discussions.

Du côté des soutiens, les grévistes ont enregistré celui de la Section PCR du Port. Dans un communiqué diffusé hier, la Section communiste « apporte son soutien à leurs revendications. Ces revendications plus que légitimes, devant lesquelles les dirigeants de la branche veulent dresser un mur d’intransigeance, correspondent à une
répartition des fruits du travail moins injuste qu’aujourd’hui. Face à cette injustice et à ce mépris affiché envers les vrais producteurs de richesses, les travailleurs du BTP ont raison de fortifier leur mouvement et d’en appeler à la solidarité de toutes les personnes conscientes des réalités sociales à La Réunion ».

La solidarité s’élargit

« La section communiste du Port salue en particulier le mouvement solidaire des dockers envers leurs collègues du BTP. D’une façon plus générale, la section communiste soutient le puissant mouvement d’opposition à la loi El-Khomri, qui elle aussi vise à faire accepter l’inacceptable ».

Rappelons que mardi, le PCR avait affirmé publiquement sa solidarité avec les travailleurs du BTP en lutte, ainsi que la CGTR Port et Docks et la FSU. Mercredi, le Parti de Gauche a pris la même décision.


Kanalreunion.com