Luttes sociales

La maire des Pauvres écrit au chef de l’État

Visite prochaine de François Chérèque

Témoignages.re / 31 août 2013

Gilmée Vochré a adressé hier un courrier à François Hollande

JPEG - 40.6 ko
Gilmée Vochré, maire des Pauvres.

Mme la Maire du premier Conseil Municipal des Pauvres a écrit hier au Président de la République, garant de l’engagement de la France auprès des Nations Unies, à respecter les Objectifs du Millénaire pour le Développement, avant 2015.

Dans son courrier, Gilmée Vochré a transmis au Président copie des 5 délibérations adoptées le jour du 4 août. Elle sollicite enfin une entrevue avec François Chérèque, chargé de mission pour la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.

Légende les deux photos portraits même dimension de chaque côté du texte 1

Lettre au Président de la République

Objet : Abolir l’extrême pauvreté à La Réunion, avant 2015

Les 5 délibérations du 1er Conseil Municipal des Pauvres

Monsieur le Président de la République,

Les pauvres ont voté massivement pour vous en 2012. Comme moi, ils veulent en finir avec la pauvreté. Beaucoup d’entre nous n’ont même pas 5 euros par jour de reste-à-vivre. Si vous ne croyez pas, je suis prête à donner mes 140 (cent quarante) et quelques euros de ressources mensuelles pour échanger avec une élue locale-nationale que je connais, qui déclare toucher 11 000 euros d’indemnités par mois.

Malgré ma situation désespérée, c’est avec joie que je suis allée en préfecture, le 19 mars 2013, pour vous remettre le courrier de l’Appel de l’Ermitage. Nous avons été très bien reçus par le sous-préfet. Vous a-t-il bien transmis ce courrier ? Car nous n’avons pas reçu de réponse depuis.

Entre temps, le jour du 4 août, à l’Espace Citoyen de Saint-Paul, mes amies m’ont élue Maire du premier Conseil Municipal des Pauvres. Nous avons voté 5 délibérations, que nous avons adressées à toutes les collectivités réunionnaises. J’ai le plaisir de vous les transmettre aussi.

Quand, vous allez envoyer Monsieur François Chérèque nous parler de la pauvreté, le mois prochain, dites-lui de ne pas oublier de recevoir une délégation de l’Appel de l’Ermitage, que je conduirais en tant que Maire des Pauvres.

Surtout, profitez de l’occasion pour nous transmettre la réponse à nos courriers.

Je vous remercie par avance.

Dans cette attente,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mes respectueuses salutations.


Kanalreunion.com