Luttes sociales

La Mairie de Saint-Denis fournit un local aux anciens de l’ARAST

Coup de théâtre

Témoignages.re / 28 janvier 2010

Les anciens salariés de l’ARAST (Association régionale d’accompagnement social territorialisé) ont obtenu de la Mairie de Saint-Denis un local rue Jules Auber à Saint-Denis hier. Ils pourront ainsi continuer le travail d’aide d’urgence pour lequel ils utilisaient l’hémicycle du Conseil général. En contrepartie, les travailleurs sociaux se sont engagés à libérer cet hémicycle.

La Mairie de Saint-Denis a mis à leur disposition une grande maison de pierres d’un étage qui était utilisée par l’ancienne Association dionysienne d’éducation populaire (ADEP), liquidée il y a quelques temps. Située sur deux niveaux au 161 de la rue Jules Auber, cette maison possède au moins 5 bureaux et devrait être équipée en électricité, en connexion internet et en eau. Une imprimante et un fax devraient également être mis à disposition. Inoccupés depuis longtemps, ces locaux ont été en partie nettoyés par le personnel de la mairie hier et devrait être entièrement propre pour aujourd’hui midi.
Par ailleurs, le Département a bloqué les entrées du Palais de la Source pour la deuxième journée consécutive hier. Désormais, rien, ni personne ne peut passer les portails. Les chaises et bancs qu’utilisaient les anciens de l’ARAST leur ont été retirés vers 9h45 hier matin et la dernière prise de courant a été coupée. Un huissier a également photographié les personnes qui dormaient dans l’hémicycle dans la nuit de mardi à mercredi. Hier soir, une vingtaine de personnes, une majorité de femmes et deux hommes, étaient encore dans l’enceinte du Conseil général en dépit de la fatigue qui se lit sur leurs visages.
En fin de matinée, près de 90 sapeurs-pompiers en grève sont venus témoigner leur soutien aux travailleurs sociaux devant les grilles du Palais de la Source.


Jean-Hugues Ratenon, responsable de l’Alliance des réunionnais contre la pauvreté, est venu également apporter la solidarité du mouvement.
Pour rappel, le Conseil général a assigné Paul Junot, secrétaire général de la CFTC, et « toutes les personnes de son fait » en référé ce mardi 26 janvier 2010. Le syndicaliste est convoqué à 9h30, aujourd’hui, au Tribunal de grande instance (TGI).


Kanalreunion.com