Luttes sociales

La MLS lance son projet associatif de structure

Forum de la Mission Locale Sud

Sophie Périabe / 9 avril 2010

A l’occasion de l’édition et de la diffusion de son Projet Associatif de Structure (PAS), la Mission locale Sud (MLS) a organisé son premier forum destiné aux partenaires et professionnels de l’insertion. Ce forum, organisé autour de 6 stands, était l’occasion de renouer les liens entre tous les acteurs de l’insertion des jeunes.

La Mission locale Sud représente aujourd’hui 10.000 jeunes suivis sur les 10 communes du Grand Sud, 70 salariés et un PAS (Projet Associatif de Structure).
« Ce document donne un sens à la Mission locale », a précisé son président, Jean-René Hoarau.
En effet, après 15 années d’activité, il a semblé nécessaire que l’association exprime dans un document son engagement dans une démarche de projet institutionnel et associatif pour disposer d’une lisibilité claire, communicable et transmissible tant auprès des élus locaux et des partenaires qu’au sein de l’équipe professionnelle elle-même.
« Nous avons travaillé pendant plus de 2 ans à ce projet. Le PAS retrace toutes nos valeurs, nos missions, nos objectifs, notre stratégie, etc », explique Nicolas Honorine, un conseiller.
« Le forum d’aujourd’hui est donc l’occasion de présenter à l’ensemble des partenaires ce nouveau support. Nous avons plus de 700 invités : Etat, collectivités, acteurs du champ social, de l’emploi, de la formation, de la mobilité, etc ».
Les visiteurs ont pu découvrir ou redécouvrir l’ensemble des dispositifs que propose la Mission locale Sud sur les différents stands.
Pour les prochaines années, la MLS a établi un plan d’action, retracé dans le PAS, afin de répondre à la demande de la jeunesse réunionnaise. Professionnaliser les ressources humaines, mieux communiquer, se rapprocher des entreprises et du monde économique, développer la participation des jeunes sont autant d’actions à mener. « Pour cela, nous avons apporté quelques petites innovations que les partenaires vont découvrir aujourd’hui : nous proposons par exemple des parrainages avec des salariés, nous avons créé des comités jeunes, etc », précise Nicolas Honorine.
Le Projet Associatif de Structure de la MLS sera révisé tous les ans en fonction des actions menées durant l’année écoulée. La communauté professionnelle sera amenée à réfléchir sur les résultats de ces actions et à, ainsi, réactualiser le PAS.
A l’issue de cette réflexion, une nouvelle version du PAS sera communiquée à tous les partenaires institutionnels.

Texte et photos SP


Kanalreunion.com