Luttes sociales

La mobilisation continue

Manifestation contre la réforme des retraites à Saint-Pierre

Sophie Périabe / 13 octobre 2010

Une fois de plus, l’intersyndicale a réussi son pari. Entre 2.000 et 2.500 personnes, selon les organisateurs, se sont mobilisées hier dans les rues de la capitale du Sud, malgré les vacances scolaires.

Initialement, c’est dans les jardins de la plage sur le front de mer de Saint-Pierre que les manifestants devaient se retrouver, mais c’est finalement devant la mairie que le défilé a pris fin après avoir traversé le centre-ville.

Selon Max Banon, représentant de la CGTR, cela faisait une semaine que l’intersyndicale était en négociations avec la municipalité de Saint-Pierre pour pouvoir disposer d’une prise électrique sur le front de mer. « Malheureusement, zot la tourne a nou en bourrique. Nou la du annule la sono ». Pourtant, des animations musicales ont eu lieu ce week-end sur le front de mer, « il n’y avait qu’à laisser un branchement pour nous ». Certains manifestants ont exprimé leur colère à coups de slogans en direction du maire de Saint-Pierre, mais sans aucune violence.

Pour les syndicalistes, Michel Fontaine, maire de Saint-Pierre et président de l’UMP à La Réunion, aurait dû défendre la position des Réunionnais, « faire remonter nos revendications, à savoir le retrait pur et simple du projet ». Au lieu de cela, « il préfère aggraver la situation du peuple réunionnais, tout comme Didier Robert et René-Paul Victoria, deux députés qui ont voté pour une loi qui va à l’encontre de la population ».

Dans le cortège des manifestants, Gélita Hoarau, sénatrice de La Réunion, a répondu présente une fois de plus pour apporter son soutien à la population.

La jeunesse était également mobilisée malgré les vacances scolaires.
Pour Stéphane Maillot, vice-président de l’UNEF, « le gouvernement joue la carte de l’essoufflement du mouvement et du soutien populaire. Nous lui avons prouvé aujourd’hui que c’est tout le contraire ».
Le représentant des étudiants a assuré que la mobilisation de la jeunesse grandit et va s’amplifier dans les semaines à venir. « Une assemblée générale est d’ores et déjà programmée la semaine prochaine pour décider de la marche à suivre », précise Stéphane Maillot.

L’intersyndicale donne rendez-vous à la population ce samedi 16 octobre pour une autre manifestation contre cette réforme des retraites.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com