Luttes sociales

La mobilisation s’accentue malgré Patrick Lebreton

Pour la nomination de Réunionnais à des postes à responsabilités à La Réunion

Témoignages.re / 4 octobre 2013

Alors que la mobilisation pour la nomination d’un Réunionnais au poste d’Ambassadeur à la Coopération dans l’océan Indien s’est accentuée, le point de vue de Patrick Lebreton ne va pas dans ce sens, et ajoute l’indécence au mépris. Rappelons qu’il a obtenu du gouvernement une mission visant à faciliter l’embauche des Réunionnais à La Réunion.

Mercredi, le Conseil général a donné sa position sur l’affaire Ledoux, du nom de l’élue de Charleville-Mézières nommée par le gouvernement comme Ambassadrice à la Coopération dans l’océan Indien, de préférence à un Réunionnais ancien secrétaire général de la COI. La Commission permanente du Département a adopté à l’unanimité une motion demandant au gouvernement de revenir sur sa décision. Les élus « condamnent unanimement cette nomination surprenante et injuste qui va totalement à l’encontre du discours affiché par le Président de la République et son gouvernement concernant l’emploi des Ultramarins ».
La veille à la Région, c’est l’Alliance qui a demandé à la Commission permanente de l’assemblée de se prononcer dans le même sens. Dans sa motion, l’Alliance propose que les élus demandent au gouvernement « d’ajourner sa décision de nomination de la personnalité élue dans la ville de Charleville-Mézières » et « de procéder à la nomination de la personnalité réunionnaise, ancien secrétaire général de la COI, qui a postulé à ce poste ».
À la différence de son homologue du Conseil général, le président de la Région n’a pas voulu que les conseillers régionaux prennent position. Décision a été prise de renvoyer cette question dans une Commission.

Mobilisation contre cette décision

Cette inaction tranche avec le point de vue quasi-unanime exprimé à La Réunion, que ce soit par des responsables politiques ou associatifs. L’AJFER-Nou lé kapab avait aussi demandé au gouvernement de revoir sa position. Pour la jeunesse, nommer la maire d’une commune du Nord de la France qui reconnaît sa méconnaissance de notre région en lieu et place d’un professeur agrégé de Géographie, ancien secrétaire général de la COI, c’est un mauvais coup. Quant au PCR, dès le départ, il a demandé au gouvernement de reconsidérer son choix. D’autant plus que si la France peut avoir un siège dans la COI, c’est d’une part parce que La Réunion lui permet, et d’autre part c’est la conséquence de tout le travail mené par le PCR au sein de la Conférence des partis progressistes du Sud-Ouest de l’océan Indien.
Or, le gouvernement a donné une mission à un parlementaire de La Réunion sur la question de l’emploi des Réunionnais à La Réunion. Ce que doit faire Patrick Lebreton, c’est proposer des pistes pour que, notamment, les postes d’encadrement soient d’abord attribués à des Réunionnais. C’est pourquoi sa prise de position sur cette question est pour le moins révélatrice d’une mentalité.

A quoi joue le maire de Saint-Joseph ?

Dans "Le Quotidien" de mardi, le maire de Saint-Joseph eut cette réponse : « Si à chaque fois que nous devons avancer un poste à responsabilité, on nous propose Wilfrid Bertile, qui est à la retraite, Laurence ou Pierre Vergès, il ne faut plus se demander pourquoi les Antillais sont meilleurs que nous ». Rappelons qu’aux Antilles, c’est un professeur agrégé antillais qui a été nommé Ambassadeur à la Coopération dans cette région.
Apparemment, le député chargé de travailler sur le thème de la priorité à l’embauche des Réunionnais ne semble pas décidé à aller contre une décision du gouvernement pour soutenir un compatriote. À cela s’ajoute une touche de mépris, dans le ton de la décision prise à Paris.
En effet, Laurence Vergès est décédée, et elle n’a jamais demandé à travailler dans l’administration. On ne peut pas faire plus grave dans l’indécence. Quant à Pierre Vergès, il est administrateur territorial et n’a jamais eu de poste par le gouvernement.
Il y a de quoi s’interroger sur les raisons d’une telle attitude.

 M.M.


Kanalreunion.com