Luttes sociales

La mobilisation s’organise

Bourses doctorales régionales :

Témoignages.re / 9 novembre 2010

Suite aux mesures « injustes et arbitraires » prises par la majorité régionale concernant l’attribution des bourses doctorales, l’UNEF a voté une action pour ce mardi 9 novembre 2010 « afin de maintenir une pression sur les élus et alerter Didier Robert sur les dérives de cette affaire ».

Hier matin, l’équipe de l’UNEF Réunion a mené une campagne de sensibilisation sur l’affaire des bourses doctorales régionales. L’objectif était de sensibiliser et d’informer les étudiants sur les problèmes rencontrés lors des passages des dossiers de demande d’allocation régionale pour la formation doctorale.
Pour la première fois cette année, les élèves ayant un reçu un avis favorable ou très favorable à l’issue de la Commission d’expertise ont ensuite été déclassés par la Commission des élus de la Région. Les élus de Didier Robert se permettent aujourd’hui de se réunir en petit comité et de prendre des décisions avant la Commission sectorielle. Les étudiants méritants ont été refusés de façon arbitraire. Aucune raison ne justifie cette décision et Didier Robert a été alerté sur ce dysfonctionnement interne, qui touche au droit des étudiants et au respect de leur compétences, implications et capacités.
Cette campagne de sensibilisation s’est déroulée sur le campus du Moufia avec l’ensemble des militants, et cela, tout au long de la journée. Des interventions en amphi ont été organisées afin de toucher un maximum d’étudiants. Il s’agit d’aller vers l’étudiant pour dénoncer l’injustice et lui faire prendre conscience de ce qui se passe actuellement dans le dos des étudiants. Dans l’ensemble, les interventions ont été bien accueillis par les professeurs et les étudiants.

Bien que la majorité des étudiants sont en cursus Licence, ce problème les concerne plus que jamais. Et bien qu’au début de leur cursus pour certains, il est important pour nous à l’UNEF de dénoncer cette injustice auprès de tous. C’est tout le travail universitaire de l’étudiant qui est remis en question. Sur les trente demandes de bourses, 17 seront reçus : il est logique que les critères de sélection soient avant tout le mérite, d’autant plus qu’il s’agit de l’accès à un travail de recherche qui demande des compétences particulières. Actuellement, ce sont les décisions politiques, arbitraires et immorales qui enterrent le mérite des étudiants et remet en cause l’idéologie sur laquelle l’étudiant se base depuis le début de sa scolarité : « Je travaille et je m’implique au quotidien pour décrocher mon diplôme et avancer, car c’est bien en obtenant de bonnes notes que je réussirai ».

L’UNEF Réunion s’est donc mobilisée pour cette dernière journée avant le passage définitif des dossiers en Commission permanente le mardi 9 novembre en matinée. Nous avons invité les étudiants à nous rejoindre à l’Assemblée générale dès 17h00 sur le campus du Moufia, dans l’amphi 150 en Fac des Lettres. Cette AG avait pour objectifs de sensibiliser davantage l’étudiant en lui apportant les informations indispensables pour ouvrir le débat et évidemment pour donner suite à cette affaire.
Notre objectif s’est clairement dessiné : l’UNEF a voté une action pour ce mardi 9 novembre 2010 afin de maintenir une pression sur les élus et alerter Didier Robert sur les dérives de cette affaire. Outre le non-respect des étudiants, les élus manquent de respect à la Commission d’experts et à l’ensemble des professionnels de la Recherche qui la composent.
Malgré le peu de personnes à l’Assemblée générale, l’UNEF Réunion compte bien maintenir la pression pour la Commission permanente de la Région qui aura lieu ce mardi matin.

Correspondant étudiant


Kanalreunion.com