Luttes sociales

« La moitié des ménages possèdent plus de 90.000 euros de patrimoine »

Enquête patrimoine des ménages 2010

Témoignages.re / 24 novembre 2011

Nous reproduisons ici l’article de l’INSEE publié sous la signature d’Anne Levet dans le numéro de novembre d’Informations rapides.

La moitié des ménages réunionnais possèdent plus de 91.200 euros de patrimoine brut en 2010. En France métropolitaine, le patrimoine médian est beaucoup plus élevé (150.200 euros), soit 65% de plus qu’à La Réunion.
L’écart entre les plus bas et les plus hauts patrimoines est très important. En effet 10% des ménages, les moins bien dotés, disposent de moins de 1.000 euros de patrimoine brut. Ce montant, très faible, expose ces ménages à une certaine précarité face à des accidents de la vie. À l’opposé, les 10% des ménages les mieux dotés jouissent d’un patrimoine supérieur à 462.900 euros. Cependant, alors que les écarts de revenus sont plus accentués à La Réunion qu’en France métropolitaine, ce n’est pas le cas pour les écarts de patrimoine, qui sont comparables. En métropole, 10% des ménages ont un patrimoine inférieur à 2.700 euros et 10% un patrimoine supérieur à 552.000 euros. Toutefois, les 10% les moins dotés à La Réunion ont un patrimoine 2,7 fois plus faible que les 10% les moins dotés en métropole. Peu de ménages se partagent une grande partie du patrimoine, à La Réunion comme en France métropolitaine. Ainsi, la moitié du patrimoine (49%) est détenu par seulement 10% des ménages, les mieux dotés. Ils sont même 5% à se partager 36% du patrimoine total détenu par les Réunionnais.

L’immobilier, composante majeure du patrimoine à La Réunion

Trois formes d’actifs composent le patrimoine : les biens immobiliers, les actifs financiers et les actifs professionnels.
L’immobilier est de loin le patrimoine dont le montant est le plus élevé. Il constitue en effet 73% du montant du patrimoine détenu par les Réunionnais, et 62% du patrimoine métropolitain. Cet écart peut s’expliquer en partie par la jeunesse de la population. Les ménages de 50 à 60 ans, qui épargnent davantage, sont moins nombreux à La Réunion. De surcroît, les ménages modestes sont plus souvent propriétaires. Leur accession à la propriété a en effet été facilitée par le passé par une plus grande disponibilité du foncier. Les mesures successives de défiscalisation immobilière mises en place dans les DOM ont également influencé les ménages. Elles ont sans doute orienté l’épargne vers des investissements dans la pierre, que ce soit en résidence principale ou en logement locatif, au détriment des placements financiers.
Le patrimoine financier est faible. Il ne constitue que 8% du patrimoine à La Réunion contre 20% en France métropolitaine. La moitié des ménages dispose ainsi de moins de 1.900 euros en placements financiers, ce montant s’élevant à 10.300 euros en France métropolitaine, soit cinq fois plus. Le patrimoine financier est lié aux revenus. À La Réunion, les petits revenus sont nombreux, ce qui explique en partie la faiblesse du patrimoine financier.
Enfin, le patrimoine professionnel représente 15% du patrimoine des ménages réunionnais. Le poids du patrimoine professionnel varie selon la catégorie socioprofessionnelle. Il est notamment plus important chez les artisans, commerçants et industriels (37% du patrimoine), les agriculteurs (30%) et les cadres (27%). La moitié des artisans, commerçants et industriels possèdent plus de 46.100 euros de patrimoine professionnel.

Le patrimoine augmente jusqu’à 60 ans et décroît ensuite

Le montant du patrimoine détenu par les ménages varie selon les âges, les décisions d’épargne et de désépargne se modifiant au cours de la vie. Le patrimoine est logiquement plus faible en début de cycle de vie : avant 40 ans, 65% des ménages n’ont pas de patrimoine immobilier. Ensuite, les ménages s’endettent pour l’acquisition de leur logement, puis ils épargnent en vue de leur retraite. Le patrimoine atteint son maximum pour les ménages âgés de 50 à 60 ans. Il est alors constitué pour l’essentiel d’actifs immobiliers. En 2010, la moitié des ménages de 50 à 60 ans possèdent plus de 155.200 euros de patrimoine immobilier.
Les cadres et les professions intermédiaires détiennent une part importante du patrimoine réunionnais. Ils possèdent respectivement 11% et 27% du patrimoine immobilier, 15% et 32% du patrimoine financier, alors qu’ils ne représentent que 6% et 12% de l’ensemble des ménages. Ils ont pu constituer ce patrimoine grâce à des revenus réguliers garantis par des situations professionnelles stables. En effet, à La Réunion, les cadres et les professions intermédiaires occupent majoritairement des emplois publics, qui bénéficient pour la plupart de la surrémunération attribuée aux fonctionnaires.
À l’opposé, les ouvriers et les employés disposent des patrimoines les moins élevés. Leur patrimoine est composé essentiellement d’immobilier : 89% pour les ouvriers et 85% pour les employés.

Les couples ont un patrimoine élevé

Les couples, avec ou sans enfant(s), sont les ménages qui détiennent le plus de patrimoines. Alors que les couples avec enfant(s) représentent 40% des ménages, ils possèdent 60% du patrimoine financier de La Réunion. L’acquisition de biens permet aux couples d’assurer leur succession et de transmettre un patrimoine à leurs enfants.
Les couples sans enfant ont un patrimoine encore plus important. Les 10% des couples sans enfant les mieux dotés ont un patrimoine supérieur à 847.000 euros contre 553.000 euros pour les couples avec enfant(s) les mieux dotés. Ces couples sans enfant ont moins de dépenses que les personnes seules, car ils partagent des charges en commun et n’ont pas encore ou plus d’enfants à charge. Ce sont également plus souvent des couples plus âgés, qui possèdent plus de patrimoines que les jeunes couples.

Définitions

Patrimoine brut global :
montant total des actifs détenus par un ménage. Il inclut son patrimoine financier, son patrimoine immobilier et son patrimoine professionnel, mais aussi les biens durables (voiture, équipement de la maison...), les bijoux, les œuvres d’art et autres objets de valeurs... qu’il détient, soit tout ce qui relève du patrimoine matériel, négociable et transmissible des ménages.

Patrimoine net global : montant total des actifs détenus par un ménage duquel on a déduit le montant total du capital qu’il doit encore au titre des emprunts qu’il a souscrits. Il s’agit des emprunts contractés dans le but d’acquérir la résidence principale ou un autre bien immobilier, pour l’achat d’une voiture ou d’un autre bien d’équipement, ou pour tout autre motif personnel et/ou professionnel.

Patrimoine financier : il inclut tous les encours du ménage détenus sous forme de produits financiers, quels qu’ils soient : compte-chèques, livrets d’épargne, épargne-logement, épargne salariale, produits d’épargne retraite, assurances-vie, bons de capitalisation, PEA, comptes-titres, comptes à termes, bons du Trésor, etc.

Patrimoine immobilier : il comprend l’ensemble des biens immobiliers dont le ménage est propriétaire : résidence principale, mais aussi résidence secondaire, pied-à-terre, immobilier de rapport. Si le ménage n’est propriétaire que d’une partie d’un bien immobilier, seule la part lui revenant en cas de vente est incluse dans son patrimoine immobilier.

Patrimoine professionnel : il est constitué de l’ensemble des actifs professionnels détenus par un ménage (terres, machines, bâtiments, cheptel, stocks, etc.), que ce dernier les exploite dans le cadre de son activité professionnelle ou pas. Dans ce dernier cas, les biens sont en général mis en location et deviennent des actifs de rapport. Si le ménage n’est propriétaire que d’une partie d’un actif professionnel, seule la part lui revenant en cas de vente est incluse dans son patrimoine professionnel.


Kanalreunion.com