Luttes sociales

« La priorité doit être donnée aux Réunionnais partout »

Scandales de La Possession et la nouvelle route du littoral

Correspondant Témoignages / 10 juin 2014

Le président de Nou Lé Kapab, Gilles Leperlier, a dénoncé lors d’une conférence de presse le recrutements d’une personnes venant de l’extérieur à La Possession et « le manque de transparence » sur le recrutement de la NRL.

Dans un contexte économique et sociale défavorable, « on constate qu’il y a une adhésion de plus en plus grande de la population » concernant la priorité à l’embauche des Réunionnais. « Si il y a quelque années, il y avait de la réticence, aujourd’hui les gens ont compris la bataille que l’on mène. Il y a une exaspération de la population et donc une adhésion à notre lutte », a expliqué le jeune homme. Une lutte qui se traduira, vendredi 20 juin, à 9h devant la préfecture pour « L’emploi et les Mutations », a expliqué Gilles Leperlier.

Des décisions politiques

Dans la fonction publique territoriale, le président de Nou Lé Kapab a rappelé la situation à La Possession, « où une DGS venant de l’extérieur a été embauchée ». La maire Vanessa Miranville a fait recruter « une personne qui vient de l’Essonne, alors qu’il y a des personnes disponibles au CNFPT et d’autres personnes qui ont passé le concours ».

« La situation est grave, il y a dix jours, nous avons écrit à Mme Miranville pour une audience, mais entre temps, on a appris qu’elle connait personnellement cette personne, spécialisée dans l’environnement », a indiqué Gilles Leperlier. Pour ce dernier, la maire de La Possession « joue le jeu des embauches qui défavorisent les Réunionnais ».

D’ailleurs pour le jeune homme, le gouvernement en fait de même, avec le recrutement de Claudine Ledoux au poste d’ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone Océan Indien. « Claudine Ledoux a été nommée alors que Patrick Lebreton était missionné sur l’emploi des ultramarins. Au CRDP aussi, on a embauché une personne venant de l’extérieure », s’est insurgé Gilles Leperlier. Ce dernier a dénoncé les « décisions de l’Etat alors que le gouvernement mandate un parlementaire sur la régionalisation de l’emploi ».

Le secteur privé également concerné

Gilles Leperlier a évoqué la situation dans le secteur privé. « On a appris qu’un nouveau responsable informatique venant de l’extérieur a été recruté à Air Austral, largement financée par la Région, qui prône l’embauche locale ».

Le jeune homme a évoqué la situation sur le chantier de la Nouvelle Route du Littoral (NRL), « où des dizaines de Réunionnais a qui on a promis des embauches et qui ont été formation en France hexagonale, ont été remercié avant même la fin de leur formation et on ne sait pas si ils seront recrutés ».

« On a beau faire des campagnes d’embauche aux Réunionnais, la réalité est toute autre », a pointé du doigt le président de Nou Lé Kapab. « On a dans l’association, des personnes qui vont travailler sur le chantier, qui nous ont expliqué que des cadres arrivent tout droit de l’extérieur pour encadrer le chantier comme des chefs de chantiers, des responsables de coordination, des responsables du suivi des chantiers ». Une aberration qui dénote « un manque de transparence sur le recrutement sur la NRL », a assuré Gilles Leperlier. Raison pour laquelle, Nou Lé Kapab appelle au rassemblement le 20 juin, devant la préfecture à 9h, pour interpeller les ministres de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et des Outremers, Georges Pau-Langevin.

Correspondant


Kanalreunion.com