Luttes sociales

La réforme des IUFM décriée

Enseignants mutés en France - syndicat Solidaires

Témoignages.re / 26 avril 2010

L’Union syndicale Solidaires de La Réunion a précisé hier son point de vue sur la situation des enseignants stagiaires de l’IUFM affectés en France à la rentrée prochaine. « Ces enseignants font les frais d’une réforme qui s’impose à eux et du choix du recteur qui a décidé de geler des postes pour les futurs stagiaires de l’année prochaine », critique Jocelyn Cavillot, délégué général de l’Union syndicale Solidaires, dans un communiqué.

La réforme de la formation des enseignants (mastérisation) entrera en vigueur à la rentrée prochaine et prévoit, entre autres, 15 heures de cours hebdomadaires pour les enseignants stagiaires. 117 postes seraient bloqués à la rentrée 2010 pour les enseignants stagiaires actuellement en formation. Solidaires dénonce une réforme « qui prive ces enseignants d’un poste dans l’île », en précisant que « c’est cette décision qui n’est pas acceptée, pas le fait de devoir partir à 10.000 km parce qu’il n’y a pas de postes vacants ».

 L’Union syndicale tient à apporter d’autres précisions sur le dossier des enseignants mutés qui demandent une réaffectation dans leur département d’origine. « Le combat de ces jeunes doit être respecté dans sa dimension sociale, parce que ce n’est pas une question de natifs qui maîtrisent le créole ou une question d’argent qui serait sale, nommé sur-rémunération comme le laisseraient entendre certains commentaires », lance Jocelyn Cavillot, délégué général de l’Union syndicale Solidaires. 

Pour le syndicat, la question « n’est pas de s’attaquer à telle ou telle catégorie professionnelle qui se bat parce qu’elle bénéficie d’une prise en compte du surcoût de la vie par son employeur, mais d’évaluer quel est son niveau réel pour mettre un peu d’équité entre les citoyens des DOM et ceux du continent ».

 L’Union syndicale préconise une étude sur la formation des coûts et celle des prix des marchandises, ainsi que le pouvoir d’achat dans l’île avec la publication du différentiel entre la France hexagonale et La Réunion pour tous les secteurs (privé comme public, professions libérales, grandes surfaces, bénéficiaires de prestations, etc.). 

Les enseignants affectés en France, pour leur part, ont rejoint l’Hôtel de Région hier et ont entamé leur onzième nuit de campement à la Région.


Kanalreunion.com