Luttes sociales

La RGPP tue les postes et sacrifie les élèves

Communiqué de la FNEC-FP-FO

Témoignages.re / 31 août 2011

« La FNEC-FP-FO (Fédération Nationale de l’Enseignement, de la Culture et de la Formation Professionnelle – Force Ouvrière) de l’Académie de La Réunion constate que contrairement aux déclarations « rassurantes » de la fin de l’année scolaire 2010-2011 du ministre de l’Éducation nationale et du Recteur, cette rentrée scolaire 2011 se déroule dans des conditions difficiles tant pour les élèves que pour les parents d’élèves et les enseignants :

• Classes surchargées aussi bien dans le primaire que dans le secondaire (certaines classes de lycée à plus de 36 élèves…) ;
• Manque de personnels pour l’encadrement des élèves et le bon fonctionnement des établissements ;
• Poursuite ou mise en place des réformes : réforme du lycée en classe de 1ère, réforme de la filière STI, établissements ECLAIR.

La FNEC-FP-FO dénonce par ailleurs la logique purement comptable du rectorat (nombre moyen d’élèves par établissement pour l’ouverture d’une classe supplémentaire) faisant fi des êtres humains (élèves, enseignants, personnels d’encadrement…) et des conditions de travail.

La FNEC-FP-FO rappelle enfin que toutes les réformes ne répondent qu’à une seule règle de la RGPP, celle de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux.
Parce qu’elle défend l’École de La République qui instruit les élèves dans le respect des statuts de ses personnels, la FNEC-FP-FO revendique :

• L’arrêt de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) ;
• L’abrogation des réformes : masterisation, réformes des lycées, ECLAIR,… ;
• L’annulation des suppressions de postes et le rétablissement des postes supprimés ;
• La création d’emplois statutaire pour tous les personnels ;
• Une augmentation générale des traitements et une véritable revalorisation des carrières ».


Kanalreunion.com