Luttes sociales

« La souffrance des familles ne doit pas être un enjeu politicien »

Manifestation des Emplois verts en danger devant la Région Réunion

Témoignages.re / 14 février 2013

Dans un communiqué, le Collectif Emplois Verts en danger revient sur sa mobilisation aujourd’hui à la Région Réunion. À noter qu’une fois de plus, la répression a visé un manifestant. Il a été brutalement interpellé avant d’être relâché quelques heures plus tard.

« "Les Emplois verts en danger" avec le soutien de l’ARCP restent très mobilisés face à l’irresponsabilité des élus de la Région.
En effet suite à la dernière décision de la commission de transparence des emplois aidés, le préfet a alloué à la Région une enveloppe de 700 CAE. Pour le président de Région le compte n’y est pas et il décide de continuer à bloquer les chantiers emploi vert mettant au chômage des centaines de famille.
Devant le refus d’utiliser les 700 CAE, les 7 et 8 février les emplois verts en danger se mobilisent au Pôle emploi de Saint Benoit pour exiger un quota supplémentaire. Après deux jours d’intense mobilisation le Pole emploi annonce que 900 contrats supplémentaires peuvent être mis à disposition de la Région et dans les mêmes conditions de 2012, ce qui ramène le nombre à 1.600 contrats disponibles.
Le lundi 11 février une délégation rencontre la Région à l’hôtel du Moufia et le discours est catégorique ; le président de Région ne souhaite pas se prononcer sur l’utilisation des 900. Face à l’aggravation de la situation des familles, "les Emplois verts en danger" donnent un temps de décision à la Région et annoncent qu’une manif sera programmée le mercredi 13 février.
Devant le silence de la Région les emplois verts en danger mettent leur menace à exécution. Pendant la mobilisation de ce jour un contact a eu lieu entre un membre du cabinet de la Région en la personne de M. Jerry Festin et le président de l’ARCP, Ratenon Jean Hugues et une promesse est faite d’une réponse de la Région ce jeudi 14 février 2013 dans la journée.
Cette promesse à notre sens doit être respectée, car la souffrance des familles ne doit pas être un enjeu politicien entre la Région et l’État.
Les emplois en danger annoncent que si la Région n’apporte pas les bonnes solutions des barrages de route ne sont pas à exclure dès la semaine prochaine.
Devant le mépris de notre politique, "les Emplois verts en danger" demandent la compréhension de la population. »


Kanalreunion.com