Luttes sociales

Le bras de fer continue

Manifestation le 12 octobre contre la réforme des retraites

Témoignages.re / 9 octobre 2010

Le gouvernement fait de la résistance, les syndicats aussi. La sixième journée de mobilisation contre la réforme des retraites aura lieu mardi 12 octobre.

Nouvelle journée de mobilisation unitaire le mardi 12 octobre à l’appel de l’intersyndicale CFTC–CGTR-CGC- FO–UIR CFDT—UNSA-FSU–SOLIDAIRES–UNEF-UNL. À 9 heures, départ au Petit-Marché à Saint-Denis pour rejoindre les jardins de la Préfecture via la rue piétonne et la rue de Paris. À Saint-Pierre, rendez-vous à la gare routière pour un meeting face au Café de la gare. Les deux amendements promis par Nicolas Sarkozy en faveur des parents qui se sont arrêtés pour élever leurs enfants et les parents d’enfants handicapés n’ont pas eu d’impact sur la détermination des syndicats. Leur argumentation n’a pas changé d’un iota. Pour Armand Hoareau, secrétaire général de l’UNSA, il s’agit toujours d’une « réforme des retraites menée sans concertation et à la va-vite », réforme initiée dans une situation morose, une « situation d’injustice globale ».

« Appel à la majorité silencieuse »

L’intersyndicale compte sur une montée en puissance du mouvement. La mobilisation de la jeunesse, qui depuis jeudi sur le plan national et hier sur le plan local, multiplie les assemblées générales dans les lycées. Alexis Chaussalet, de l’UNL, a évoqué une dizaine de lycées concernés hier. Les appels à la grève reconductibles au niveau national, qui ne sont cependant pas d’actualité à La Réunion. L’intersyndicale a conscience d’être face à un gouvernement « droit dans ses bottes », mais les syndicats sont tout aussi déterminés avec ce 6ème appel à la mobilisation. Au niveau national, des dates ont déjà été évoquées pour un « après 12 octobre ».
Les manifestants seront-ils au rendez-vous ? L’intersyndicale estime avoir fait son travail d’information. L’UNEF, par exemple, multiplie les interventions sur les campus universitaires, avec distribution de tracts et incite les étudiants à ne pas aller en cours mardi. Même travail du côté de l’UNL pour que la jeunesse se saisisse enfin du débat. Une jeunesse crainte par le gouvernement. Ce week-end, les syndicats continuent à appeler à la grève avec la diffusion de 2.000 affiches. Pour Ivan Hoareau, « ce sont d’abord les salariés qui doivent décider de l’avenir des retraites », puisqu’en réalité ils sont les seuls à payer. Mais Max Banon (CGTR), lance également un appel à la « majorité silencieuse », à savoir les 52% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, les 10.000 licenciés du BTP, ceux du groupe Caillé… « Il est temps que cette majorité silencieuse rejoigne le mouvement, affirme-t-il. La voie des Outres-mers n’a pas été entendue au sein des confédérations nationales, il y a nécessité d’amplifier le mouvement ». Réponse le 12 octobre.

EP


Réunion de l’Intersyndicale en France

De nouvelles manifs le 16 octobre

En France, l’Intersyndicale a décidé d’appeler à manifester non seulement mardi, mais aussi le samedi 16 octobre.

À la suite d’une réunion de l’intersyndicale ce vendredi 8 octobre, les représentants ont décidé d’appeler à une nouvelle journée de manifestations dans toute la France, le samedi 16 octobre contre le projet de réforme des retraites.
« Les organisations syndicales décident d’ores et déjà d’un nouveau rendez-vous de manifestations permettant la convergence des mobilisations interprofessionnelles et intergénérationnelles le samedi 16 octobre 2010 », selon un communiqué diffusé à l’issue de la réunion de l’intersyndicale, au siège de l’UNSA à Bagnolet (Seine-Saint-Denis).
« La détermination des organisations syndicales à agir contre cette réforme injuste reste intacte », ajouté le communiqué signé par six des huit organisations de l’Intersyndiale (CGT- CFDT-CFTC-FSU, SOLIDAIRES et UNSA).
FO et la CFE-CGC n’ont pas paraphé le texte mais appellent cependant aussi à cette journée de manifestations.
La CFE-CGC préfère attendre « le 13 au matin » pour se prononcer sur les suites de l’action, a expliqué sa numéro deux, Carole Couvert, lors d’un point de presse Intersyndical. La centrale de l’encadrement est « contre tout ce qui est grèves reconductibles ou grèves générales », a-t-elle ajouté.
La journée du 16 octobre sera la seconde journée de manifestations organisée un week-end depuis le début de la mobilisation contre le projet gouvernemental.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Une note du Fonds monétaire international, présidé par Dominique Strauss-Kahn, préconise pour les pays riches un recul de deux ans de l’âge légal de départ à la retraite. Woerth n’a pas raté l’occasion de remercier « chaleureusement » Strauss-Kahn, jeudi sur la chaîne de télévision Public Sénat.
    Rappelons que ledit Strauss-Kahn a de bonnes chances d’être le prochain candidat socialiste à l’élection présidentielle en France.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com