Luttes sociales

Le Comité de l’Appel de l’Ermitage pour un consensus sur l’essentiel dans la lutte contre la pauvreté

Visite de François Chérèque

Témoignages.re / 28 octobre 2013

Dans une déclaration adressée hier à la presse, le Comité de l’Appel de l’Ermitage annonce qu’il sera reçu cet après-midi par François Chérèque, chargé de mission par le gouvernement pour la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté. Le Comité participera demain aux Rencontres territoriales. Il souhaite que les Réunionnais saisissent ce moment pour parler d’une même voix. Voici le texte de la déclaration.

JPEG
Il y a 165 ans, le gouvernement français envoyait à La Réunion un émissaire chargé de résoudre un problème de société affectant la moitié de la population de l’île. À son arrivée, il trouva un front uni des propriétaires d’esclaves qui n’entendaient pas se laisser dicter par Paris. Le Résultat ? L’État a pris une décision exceptionnelle pour arriver à son objectif : il a octroyé aux propriétaires-esclavagistes une compensation de 750 francs par esclave libéré. Les esclaves libérés, eux, n’eurent rien ; rien que le droit de revenir travailler pour le même ancien propriétaire, bientôt à côté de nouveaux engagés.

Aujourd’hui encore, 165 ans après, le gouvernement envoie à La Réunion un émissaire chargé de résoudre un problème de société affectant la moitié de la population de l’île. À son arrivée qu’y trouvera-t-il ?

- Une situation sociale dont l’exceptionnelle gravité fait désormais consensus ;

- Un consensus sur ce qui convient de ne pas faire : pas de plan national, pas de simples mesure d’accompagnement de la crise en attente de la reprise économique ;

- Un consensus sur la nécessité d’un plan réunionnais de lutte contre la pauvreté ;

- Une absence de consensus sur le contenu de ce plan.

Nous avons là loupé une occasion de présenter au chargé de mission du gouvernement un front uni qui aurait pu nous permettre de bénéficier de décisions exceptionnelles pour éradiquer l’extrême pauvreté à La Réunion.

Monsieur Chérèque, Inspecteur général des affaires sociales, a pour mission la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Il l’a expliqué, cette mission se décline sur trois axes :

- Veiller à la mise en œuvre du plan et remettre un rapport annuel au Premier ministre (en janvier) ;

- Informer le Premier ministre des difficultés constatées dans la mise en œuvre du plan ;

- Organiser des Rencontres Territoriales pour favoriser le partenariat dans la mise en œuvre du plan.

Pour un consensus sur des mesures essentielles

C’est dans le cadre de ce troisième axe qu’il nous rend visite. Il ne peut pas de sa propre initiative modifier ou adapter le plan national à La Réunion. Tout au plus pourra-t-il informer le Premier ministre des difficultés que lui relaieront les acteurs locaux ; notamment lors de la remise de son rapport annuel, en janvier prochain.

C’est là une deuxième occasion pour les Réunionnais de transmettre au gouvernement un message unitaire pour l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion.

Le Comité de l’Appel de l’Ermitage implore tous les acteurs locaux de la lutte contre la pauvreté de se rencontrer et de communiquer leurs propositions, puis de se dépasser et dépasser ces propositions, forcément toutes légitimes, pour parvenir à un consensus, forcément plus restreint, mais sur des mesures essentielles. Nous pouvons le faire. Nous devons le faire.

Fixons-nous comme objectif l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion, avant 2015. Comme la France s’y est engagée à l’ONU.

Le Comité de l’Appel de l’Ermitage a déjà publié son analyse de la pauvreté à La Réunion, et il a déjà émis des revendications. Le Comité de l’Appel de l’Ermitage est prêt et ouvert au débat.

Signé :

La délégation du Comité de l’Appel de l’Ermitage qui sera reçue par Monsieur Chérèque, et qui participera aux Rencontres Territoriales :
Raïssa Noël, porte-parole du Comité de l’Appel de l’Ermitage
Philippe Yee Chong Tchi Kan, Référent OMD (programme de l’ONU signé par la France)

Le Comité de l’Appel de l’Ermitage reçu par François Chérèque

Dans un communiqué, le Comité de l’Appel de l’Ermitage présente les actions de ses prochains jours.

- Le Comité de l’Appel de l’Ermitage sera reçu par Monsieur Chérèque, Inspecteur général des affaires sociales, missionné par le gouvernement pour la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, lundi 28 octobre 2013 à 14h. À cette occasion le Comité de l’Appel de l’Ermitage exposera à Monsieur Chérèque le travail de sensibilisation qu’il mène auprès des pauvres de La Réunion, auprès des élus locaux et auprès du Président de La République ; et lui réclamera de faire respecter par la France l’échéance onusienne de l’éradication de l’extrême pauvreté de 2015.

- Le Comité de l’Appel de l’Ermitage participera aux Rencontres Territoriales pour la mise en œuvre du plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Le Comité de l’Appel de l’Ermitage réitèrera son appel au débat pour au consensus réunionnais pour l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion, avant 2015.

- Le Comité de l’Appel de l’Ermitage publie ce jour une déclaration liminaire du Comité de l’Appel de l’Ermitage à la veille de sa rencontre avec Monsieur Chérèque, Inspecteur général des affaires sociales, missionné par le gouvernement pour la mise en œuvre et le suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, et de sa participation aux Rencontres Territoriales du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale .

- Le Comité de l’Appel de l’Ermitage, après le message de sympathie du Président de la République pour notre combat et notre démarche, a reçu le soutien du Député-Maire Thierry Robert « aux revendications de l’appel de l’Ermitage pour l’abolition de l’extrême pauvreté à La Réunion ».

Raïssa Noël Porte ?parole du Comité de l’Appel de l’Ermitage


Kanalreunion.com