Luttes sociales

Le conflit se poursuit

Grève aux centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge

Témoignages.re / 5 janvier 2011

Le conflit s’est poursuivi hier toute la journée aux centrales thermiques du Gol et de Bois-Rouge. À 15h00, les grévistes et la Direction de la Séchilienne Sidec se sont retrouvés lors d’une réunion qui s’est déroulée pour la première fois en présence du médiateur, Jean-François Dutertre, directeur de la Direction du Travail.

Cela fait deux jours que 95% du personnel de la Séchilienne Sidec, société propriétaire des deux centrales thermiques de l’île, sont entrés en grève. Conséquence, toute La Réunion subissait depuis dimanche soir des coupures d’électricité. Et la situation s’aggravait d’heure en heure.
Hier après-midi, des éleveurs de la Sicalait ont déversé 80.000 litres de lait avarié devant la centrale thermique du Gol pour protester contre les perturbations dans l’alimentation électrique.
Rappelons que les salariés réclament l’alignement de leurs salaires sur ceux de la fonction publique. Ils demandent ainsi une prime de vie chère de 53% au lieu de la prime “spéciale DOM” de 25%, dont ils bénéficient aussi. Ils basent leur revendication sur un article de leur statut fixant leurs conditions de rémunération. La Direction de la Séchilienne Sidec, quant à elle, a une tout autre interprétation de ce même article.
Pour les grévistes, l’article est très clair ; l’État doit donc prendre ses responsabilités et faire appliquer la loi.
Au lieu de cela, le préfet a saisi le Conseil d’État pour que ce dernier donne son interprétation de l’article en question.
Une réunion entre les grévistes et la Direction avait eu lieu à 15h hier sous la houlette du médiateur nommé par le préfet, Jean-François Dutertre, directeur de la Direction du Travail.
Plus déterminés que jamais, les grévistes espèrent que la Direction se décide à discuter sérieusement pour trouver une issue favorable à ce conflit.

 SP 


Kanalreunion.com