Luttes sociales

Le député européen demande l’application de la directive européenne

Lutte pour l’emploi des assistants d’éducation

Témoignages.re / 20 août 2009

Dans un communiqué diffusé hier Élie Hoarau, député réunionnais au Parlement européen, conseille aux assistants d’éducation menacés dans leur emploi de s’adresser d’urgence au Tribunal Administratif.

« La Loi du 26 juillet 2005 portant diverses mesures de transposition du droit communautaire à la fonction publique prévoit que lorsqu’un agent exerce depuis au moins 6 ans, sans interruption, son contrat ne peut être reconduit que par un contrat à durée indéterminée.
Or, une bonne partie des assistants d’éducation actuellement en poste dans l’Académie de La Réunion, dont le contrat arrive à échéance, ont largement dépassé les 6 années d’activité. Ces agents sont donc en mesure d’obtenir leur maintien dans leur poste en vertu de cette loi.
Comme l’administration refuse de le faire, je ne saurai trop conseiller à ces agents de s’adresser directement en référé au Tribunal Administratif, pour que la loi soit dite et leurs intérêts sauvegardés ».


Les assistants d’éducation saisissent le Tribunal administratif

Dans un communiqué diffusé hier, le Mouvement des assistants d’éducation indiquent leur volonté de saisir la justice administrative pour faire respecter leur droit à un emploi.

Suite aux propos du Recteur sur les ondes des différents médias et devant le blocage concernant la situation des Assistants d’Éducation, il est décidé de saisir le Tribunal administratif.
Cela fait plusieurs mois que les Assistants d’Éducation interpellent l’État.
Devant la proximité de la date fatidique, les AED réunis ce jour décident, avec l’appui de l’Association Agir pou nout tout, de porter le dossier devant le Tribunal Administratif :

- Demande de référé administratif

- Suspension d’une décision administrative
Concernant la table ronde, les différents courriers ont été transmis aux intéressés pour ce vendredi à partir de 14 heures. Le lieu reste à déterminer.


Les assistants d’éducation invitent à une table ronde vendredi

Dans un courrier adressé aux parlementaires, aux présidents des collectivités, au préfet, au recteur, aux maires, au Directeur du Pôle emploi et à la Direction du Travail, le Mouvement des assistants d’éducation les invitent à une réunion de travail vendredi à 14 heures au siège de l’Association des maires à Saint-Denis.
Il sera question de la situation vécue par ces jeunes qui sont menacés d’être jetés au chômage après plusieurs années au service de l’État, et « de discuter des propositions éventuelles pour permettre aux assistants d’éducation de ne pas être au chômage très prochainement ».


Kanalreunion.com