Luttes sociales

Le nombre d’emplois continue de baisser

La fin de la crise est encore loin

Témoignages.re / 22 août 2013

L’enquête trimestrielle de l’emploi salarié marchand publiée aujourd’hui par l’INSEE donne un résultat inquiétant. Entre janvier et mars dernier, le nombre de Réunionnais travaillant dans le secteur privé a baissé de 1,4%. Sur un an, le nombre d’emploi a diminué de près de 1%, notamment dans le BTP où la dégradation atteint -6,4%. Où sont les chantiers promis par la Région ?

JPEG - 115.4 ko
En septembre 2010, le BTP manifestait son inquiétude suite à la démolition des projets. À ce moment-là, près de 10.000 emplois avaient déjà été perdus. Combien sont-ils désormais ?

L’année 2013 commence mal sur le front de l’emploi. L’INSEE vient de publier le résultat d’une enquête trimestrielle sur l’emploi salarié marchand. Dans tous les secteurs, le nombre des postes de travail diminue. C’est dans le BTP que l’hémorragie est la plus importante, avec une baisse de 6,4% sur un an.

Ces données confirment bien l’ampleur d’une crise sans précédent, avec plus de 160.000 demandeurs d’emploi à La Réunion. Elles remettent à nouveau au premier plan les responsables de cette situation.

Car tout a commencé bien avant que la crise mondiale n’ait des effets sur les transferts publics. La courbe jointe au communiqué, que nous reproduisons dans cette page, rappelle le coup porté au secteur du BTP à partir de 2008. C’est à ce moment que devaient être lancés plusieurs chantiers qui devaient faire la liaison entre celui de la route des Tamarins, et ceux du tram-train et de la route du littoral. Mais peu après son élection comme député, Didier Robert a décidé de casser le chantier de la rocade Sud au Tampon, plus de 100 millions d’euros. En 2008, d’autres élus l’ont imité. À Saint-Denis, la nouvelle direction décidait d’arrêter le chantier du Pôle océan et du Zénith intercommunal. À Saint-Paul, c’était l’hippodrome du TCO qui faisait les frais du changement de majorité. 2010 a marqué l’accélération de la crise. Propulsé à la direction de la Région par les dirigeants de la Fédération socialiste, Didier Robert a arrêté le chantier du tram-train et rendu celui de la nouvelle route du littoral totalement irréalisable.

Aujourd’hui, les conséquences de ces décisions se font lourdement sentir, elles plongent La Réunion dans une grave crise.

M.M.

Communiqué de l’INSEE

L’emploi salarié marchand au 1er trimestre 2013 : forte baisse de l’emploi en début d’année

Au premier trimestre 2013, l’emploi salarié marchand à La Réunion recule de 1,4%, après un 4e trimestre 2012 légèrement positif (+ 0,2%).

Traditionnellement peu favorable en début d’année, l’emploi recule toutefois plus fortement que l’année dernière à la même période (- 0,4%). Sur un an, l’emploi est en retrait de 0,9%.

Les pertes d’emploi au 1er trimestre touchent principalement les services (- 1,7%) en raison de la baisse de l’intérim comptabilisé dans les activités de soutien (- 5,5%). Mais ce ralentissement d’activité dans l’intérim n’est pas exceptionnel, puisqu’il a lieu chaque début d’année. L’emploi recule également dans l’hébergement et la restauration (- 2,8%), particulièrement dans les petites structures de la restauration.

Il recule aussi dans les autres activités de service [1] (- 2,4%), en raison notamment de fins de contrats aidés dans le secteur associatif.

Toutefois, sur un an, l’emploi progresse de 0,6% dans les services, malgré le fort repli enregistré dans le secteur des autres activités de services (- 8,6%).

Comme chaque année, l’activité baisse dans le commerce au 1er trimestre (- 2,5%), après les fêtes de fin d’année. Sur les douze derniers mois, l’emploi dans le commerce est quasiment stable (+ 0,3%).

Dans l’industrie, l’emploi se replie comme au trimestre précédent (- 0,5%). Les pertes d’emploi dans l’industrie agroalimentaire (- 2%), liées à la fin de la campagne sucrière, contrebalancent les légères hausses d’effectif dans le reste de l’industrie. Toutefois, sur un an, l’emploi industriel augmente de 1,1%, grâce à l’agroalimentaire.

Le secteur de la construction crée à nouveau des emplois au 1er trimestre 2013 (+ 1,5%), après trois trimestres en recul. Ces créations sont toutefois moins nombreuses qu’au 1er trimestre 2012. Sur un an, le secteur de la construction perd 6,4% de ses effectifs salariés.

[1Les autres activités de services sont majoritairement composées des activités des organisations associatives. Elles comportent également les activités d’arts et spectacles ou récréatives, et d’autres services personnels.


Kanalreunion.com