Luttes sociales

Le PCR dénonce la « violence sociale extrême »

Bilan économique 2012 de La Réunion

Témoignages.re / 5 octobre 2013

Pour le PCR, la hausse du nombre d’allocataires de minimum social est « une violence sociale extrême ». D’où un appel aux pauvres et aux travailleurs « à réclamer le changement tout de suite ».

JPEG - 66.1 ko
La suppression du RSTA et de la prime COSPAR, c’est une baisse de 10 à 15% des revenus des travailleurs ayant un salaire modeste. Pendant ce temps, les prix continuent d’augmenter.

La revue de l’INSEE consacrée au "Bilan économique 2012" de La ? Réunion, nous apprend que : « 155.660 allocataires ont bénéficié d’une prestation considérée comme minimum social en 2012 et que ce nombre d’allocataires a progressé de 3,5% sur la période 2011-2012 » .

 

Ces chiffres révèlent une violence sociale extrême. 

 

Le gouvernement doit mesurer son entêtement à supprimer le RSTA et la prime COSPAR qui priveront les travailleurs aux revenus modestes de 10 à 15% de leurs rémunérations, soit sur une année, l’équivalent d’un mois de salaire.

 

Nous appelons les pauvres et les travailleurs à réclamer le changement tout de suite.


Kanalreunion.com