Luttes sociales

Le PCR solidaire des vacataires

Restrictions budgétaires dans l’Éducation nationale

Témoignages.re / 29 novembre 2011

Face à la politique de rigueur du gouvernement, qui touche même le secteur éducatif, avec des non-renouvellements de contrats des vacataires, le Parti communiste réunionnais, estimant cette situation « moralement inadmissible, juridiquement contestable et socialement injuste », leur apporte son soutien et souhaite que le Conseil académique de l’Éducation nationale « examine en urgence ce dossier ».

« La Réunion et les Réunionnais subissent la politique de rigueur et de régression sociale du gouvernement. Toutes les catégories sociales et tous les secteurs sont touchés. Ce sont le plus souvent les plus pauvres et les plus vulnérables qui payent les conséquences de cette politique.

Cette orientation s’applique même au secteur prioritaire de l’Éducation nationale qui est lui aussi confronté aux restrictions budgétaires de l’État. Dans la recherche d’économie, le Rectorat envisage aujourd’hui de ne pas renouveler les contrats de plusieurs personnes qu’il a employées depuis plusieurs années, sous le statut de vacataires, au mépris des règles de la fonction publique. C’est l’information et l’alerte qui a été lancée par la CGTR Éducation.

Il est moralement inadmissible, juridiquement contestable et socialement injuste de remercier des personnes qui ont été régulièrement sollicitées par les autorités académiques pour apporter leur contribution au fonctionnement du service public de l’Éducation nationale.

Dans ce contexte, le Parti communiste réunionnais apporte son soutien à ces personnes menacées de licenciement et exprime le souhait que le CAEN (Conseil académique de l’Éducation nationale), qui se réunit demain (aujourd’hui) à la Région, examine en urgence ce dossier.

Le bureau de presse du PCR »


Kanalreunion.com