Luttes sociales

Le personnel de la SERMAT menacé d’expulsion

Social

Céline Tabou / 5 septembre 2013

Les employés de la Sermat ont appris mardi 3 septembre dans la presse les menaces d’expulsion de leur société par la chambre de commerce et d’industrie (CCIR). Cette dernière a engagé un recours auprès du tribunal des référés pour des loyers impayés.

Le personnel devra attendre la décision de justice, de ce jour, pour savoir si leur société sera expulsée. Cependant, d’après Raphaël Gossard, délégué syndical CGTR, cité dans les médias, "On devait quitter les lieux depuis décembre 2012, mais rien n’a été fait. Aujourd’hui, on est dans l’attente et dans l’inconnu".

Ce dernier a expliqué qu’en décembre 2012, la direction du GIE Sermat avait résilié le bail et devait par la suite quitter les locaux. Cependant, faute de locaux, "on est resté sur place et rien n’a été fait. Du coup aujourd’hui on ne sait pas où on va aller. Il y a beaucoup de sentiment de colère. La direction a laissé traîner les choses et ne nous a pas mis au courant", a-t-il indiqué à la presse.

Pour Danio Ricquebourg, délégué CGTR de la Sermat, "ils savent qu’ils sont en conflit avec la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion. Ils n’ont pas découvert, hier, alors que la CCIR avait saisi le juge des référés pour obtenir l’expulsion de la SAMP et donc de la Sermat". Ce dernier a indiqué qu’une assemblée générale allait être tenue, jeudi, afin de "soumettre plusieurs options aux camarades. Nous attendons bien sur la décision jeudi du juge des référés du tribunal d’instance. Mais, il est très clair que nous ne resterons pas les bras croisés à attendre de ne plus pouvoir travailler", a indiqué ce dernier.

Selon Réunion Première, "la menace d’expulsion de la SERMAT s’éloigne car elle s’est engagée à payer les loyers en retard à la CCIR".


Kanalreunion.com