Luttes sociales

Le Pôle Emploi a besoin de moyens supplémentaires

Témoignages.re / 29 mars 2011

Suite aux différents plans de lutte contre le chômage, avant le mois de juin, le Pôle Emploi Réunion Mayotte aura à recevoir plus de 11% du nombre total des 360.000 demandeurs alors qu’il ne pèse qu’un peu moins de 2% de l’effectif total de Pôle Emploi. Aucune surcharge de travail selon la Direction régionale mais selon le syndicat depuis des mois le Suivi mensuel personnalisé n’est plus réellement mis en œuvre et que des milliers de demandeurs d’emploi ne sont plus reçus. Par ce communiqué, le SNU Pôle Emploi FSU Réunion Mayotte condamne le non-respect des engagements pris par la Direction depuis 2007.

« Après le plan REBOND qui, pour rappel, avait pour objectif de recevoir 360.000 demandeurs d’emploi en fin de droits et dont le résultat est un échec cuisant, un énième plan est à l’ordre du jour : le plan Sarkozy avec pour objectif de recevoir cette fois-ci, avant la fin du mois de juin, 673.000 demandeurs d’emploi de longue durée.
Lors du Comité central d’établissement du 11 mars, le SNU Pôle Emploi FSU s’est inquiété des moyens alloués pour ce plan et des répercussions en termes d’organisation du travail.
Concernant les moyens mis à dispositions du personnel pour assurer ce nouveau plan, le Directeur général a répondu qu’aucun moyen supplémentaire en termes d’effectif n’était nécessaire, s’agissant de missions habituelles.
Pour ce qui concerne la région Réunion/Mayotte, la Direction régionale nous a informés que plus de 40.000 demandeurs seront à recevoir individuellement avant la fin de l’année !
À lui seul, le Pôle Emploi Réunion Mayotte supportera plus de 11% du nombre total des 360.000 demandeurs à recevoir alors qu’il ne pèse qu’un peu moins de 2% de l’effectif total de Pôle Emploi.
Selon la Direction régionale, cela ne devrait entrainer aucune charge de travail supplémentaire puisque les 40.000 demandeurs seront reçus dans le cadre du Suivi mensuel personnalisé. La nouvelle segmentation prônée par la Direction régionale en facilitera même la mise en œuvre !
Comment peut-elle affirmer cela :

- Alors que depuis plus de 2 ans, le chômage ne cesse de progresser dans notre département (+ 13%) et que nous comptons déjà plus de 46.000 demandeurs d’emploi inscrits sans suivi (du jamais vu),

- Alors que la Direction a prévu le déploiement de l’Entretien/Inscription/Diagnostic sur cette même période, qui s’accompagnera de facto d’un amoindrissement de la capacité de réception des demandeurs d’emploi pour les agences,

- Alors que depuis des mois le Suivi mensuel personnalisé n’est plus réellement mis en œuvre et que des milliers de demandeurs d’emploi ne sont plus reçus.

Une fois de plus, avec la complicité du Directeur général de Pôle Emploi, la Direction régionale, s’apprête à rendre au gouvernement la copie qu’elle attend :

- Un traitement statistique de la demande d’emploi avec pour objectif principal une baisse artificielle des chiffres du chômage (entrée en formation, en prestations, en contrats aidés, radiations…)

- Une fois de plus la Direction régionale, prend une part active dans la dégradation des conditions de travail et l’accroissement des risques psychosociaux pour ses salariés.

Le SNU Pôle Emploi FSU Réunion Mayotte condamne le non-respect des engagements pris par la Direction depuis 2007 envers les agents et demandeurs d’emploi de Réunion et Mayotte : « l’octroi de moyens supplémentaires pérennes à la hauteur des missions du service public de l’emploi afin de les mener à bien. Ces moyens humains, financiers et matériels s’attachent à reconnaître les réalités des conditions d’exercice des agents en apportant des solutions ambitieuses et le portage politique nécessaire à leur efficacité en faveur de l’insertion professionnelle et de la formation des demandeurs d’emploi ». »

Jérôme Payet
Délégué Syndical SNU pôle emploi FSU Réunion Mayotte


Kanalreunion.com